logo jpk

MYTH OF MALHAM RACE, carton plein !

Samedi 23 mai 2015

1er overall « Courrier du Léon 3D »
1er IRC 3` »Courrier du Léon 3D »
1er IRC 4 « Foggy Dew »
1er IRC double. « Raging Bee »

En choisissant la mythique Myth of Malham Race dans le programme très dense de « Courrier du Léon », je savais que la régate serait superbe avec cette 1ère partie de parcours commune au Fastnet jusqu’au Phare d’Eddystone et aussi d’un niveau relevé avec 141 bateaux bien préparés.
Le parcours de 229 milles nous fait partir de Cowes sur l’ile de Wight pour aller virer 110 milles à l’Ouest le phare d’Eddystone. Avec 48 bateaux dans notre classe IRC 3 le départ en haut de ligne s’est avéré piégeant, le courant nous déportant légèrement en extérieur de ligne. Accrobatiquement et en « bord breton » nous arrivons à franchir la ligne et très vite reprendre les commandes de la flotte sous spi asy léger. 1ere transition, le vent revient de l’avant et c’est le début d’un long bord de près qui va nous mener 110 milles plus loin mais avec beaucoup
de transitions et de « passage à niveaux ». Très vite le décor est planté car « Philosophy » le 40.7 est en pointe avec nous. Sortie de solent magnifique avec 12 nds de vent et du soleil. Les Needles marquent la sortie du Solent et ouvrent le jeu des options. Une partie de flotte choisit d’emblée de s’écarter de la terre pour jouer la pression et anticiper la rotation attendue . Sur « Courrier du Léon », Marc, notre navigateur, passe du temps sur Adrena à faire tourner les routages et estimer nos points de passages aux différentes pointes. Portland bill sera la clé de la régate seulement 10 h après le départ . Un peu trop court pour passer la pointe Portland au ras de la terre, on vise 5 milles plus bas là où la renverse est décalée de 30 mn minimum. Résultat, quand beaucoup se font piéger à terre et commence déja à reculer, nous glissons gentiment en nous créant du vent apparent.
Gagné, le courant s’atténue après la pointe et la pression est bien là où nous sommes. « Philosophy » qui avait réussi à nous décrocher de 3 milles dans une transition au niveau de Pool sur la pointe précédente est sur la même option et nous passerons la nuit à observer ses feux qui semblent se rapprocher. Ce que nous mesurons mal à ce moment c’est l’étendue des dégats derrière !
Des écarts énormes se creusent et c’est en heures que cela va se chiffrer. Code 0 puis spi léger à 60° de l’apparent, le bateau va vite et les feux s’estompent derrière A 5 h le jour pointe et le vent refuse et mollit . On contre borde à terre pour chercher la pression . Ca paye encore et cela nous permet de repasser devant le 40.7 qui reste 1 mille sous le vent à attendre la rotation prévue à gauche. Le vent s’établit en effet à l’ouest et 3 h plus tard vers 15 h nous passons le phare d’ Eddystone et il y a définivement très peu de bateaux autour à part des 40 ou 45 pieds !
« Philosophy » est 1 mille devant et le match continue . Bord à bord pendant quelques heures, nous reprenons l’avantage avant de le laisser empanner et partir à gauche vers la terre. Nous préférons continuer en tribord en attendant la rotation du vent prévu à droite qui au final arrivera un peu tard. A terre « Philosophy » relevé derrière à 1.2 mille à l’AIS semble toucher de la pression et un peu plus de courant après ce début de renverse. Il repasse une nouvelle fois devant et il va falloir « s’arracher » pour lui recoller au tableau. Dernier bord sous spi serré et sur la tranche, on réduit l’écart et sur la ligne d’arrivée nous ne sommes que 2 mn derrière en temps réel ce qui compte tenu du rating va nous permettre de gagner notre classe. OUF !
L’inconnue reste l’Overall car on ne sait jamais si un KER 51 ou une autre « bécane » de ce genre a réussi à sauver son rating mais non.,
« Philosophy » et « Courrier du Léon » sont loin devant et si le GP 42 est 3eme à 30 mn le 5eme est déja à 3 heures !
Un grand merci à Gery, Arnaud, François, Basile, Marc, franck, Joey pour ce bon moment passé à bord.
Le bateau est désormais en tête du classement Overall 2015 et je comprends pourquoi !

Bravo aussi à Noel Racine , vainqueur en IRC 4 avec son JPK 1010 « Foggy Dew ». Noel maitrise son sujet à merveille. Toujours au travail à la table à carte, il a comme toujours bien joué les points charnières de la régate. Si Noel avait couru en IRC 3 il aurait terminé 3eme ..

En double, Louis-Marie Dussere sur son JPK 1010 « Raging Bee » a bien dominé la classe avec Eric Dhooge malgré une entame de course compliquée !
Rappelé 10 minutes après le coup de canon pour départ anticipé, le duo a perdu 25 minutes dans l’affaire ! Il a fallu batailler ferme pour revenir dans le match et non seulement s’imposer
en double mais terminer 3eme du classement IRC 3. Chapeau ! Loulou a pour objectif cette année le classement double du RORC qu’il mène désormais et le Fasnet au mois d’août où il devra se battre contre les favoris, Pascal et Alexis Loison absents sur cette épreuve et vainqueurs toutes classes du Fastnet 2013.

3ème double, « Shaitan » le JPK 10.80 de Jean-Eudes Rénier avec Patrick Baune, a également fait une très belle course pour une 1ère. Jean-Eudes n’a son bateau que depuis 15 jours et venait là pour découvrir le bateau !
A l’arrivée les 2 compères avaient le sourire….
Suite du programme dans 15 jours avec la De Guingand Bowl Race

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.