JPK 1180

IRC Racing

Faire gagner un bateau dans tous les formats de courses n’est jamais simple … mais c’est l’ambition du chantier et de Jacques Valer pour le JPK 1180.

Dessiner un bateau 100% inshore ou ORC est assez simple : sections fines, fort rapport de lest, surface mouillée réduite, surface de voile généreuse et déplacement assez élevé.

Dessiner un bateau 100% offshore est également assez simple : puissance de carène à la hausse permettant un poids de lest plus réduit et un déplacement global léger. La suite est le travail de l’architecte, qui, par son talent, optimise le dessin.

Dans le cas du 1180, le sujet se complique … pour gagner une Middle Sea Race ou un Fastnet, il faut une carène offshore ; mais pour gagner une semaine de Cowes ou un Spi Ouest France, il faut un bateau inshore !

Jacques Valer est sans doute à ce jour le meilleur architecte pour combiner les deux, et il l’a déjà prouvé avec ses précédents bateaux (JPK 960, JPK 1010, JPK 1080).

Avec le 1180, l’accent a été mis sur la navigation en équipage (8/9) qui permet de jouer sur l’assiette du bateau et d’en tirer le plein parti.

Architecte : J. Valer

  • Longueur 11,78 m
  • Longueur flottaison 10,39 m
  • Largeur 3,95 m
  • Poids 5,9 t
  • Moteur Volvo 30 cv
  • Lest 2,65 t
  • Tirant d'eau 2,34 m
  • G.V. 49 m²
  • Génois 40 m²
  • Spi asymétrique 160 m²
  • Spi symétrique 140 m²

Le JPK 1180 est le 1er Racer JPK 100% dédié à la navigation en équipage. Puissant, vivant, ultra polyvalent, c'est une véritable machine à gagner qui a déjà quasiment tout remporté ! Avec sa tonture inversée, son franc bord modéré et son roof en sifflet, il a un look ravageur.

Jean-Pierre Kelbert

Un bateau conçu pour tout gagner, en inshore comme en offshore

Sur ce bateau, les sections avants sont plus remplies que sur le JPK 1080 mais moins que sur le JPK 1030.
Les lignes d’eau tendues, quand le bateau gîte, sont assez bananées à l’axe pour dégager les extrémités, traîner peu d’eau et permettre de bien lever le nez au portant très venté.
Le record de vitesse du bateau est de 28 nœuds, avec Sunrise !

Pas trop léger pour éviter les fourches caudines de la jauge et rester performant au près, le bateau est cependant très vivant et planant.

Les résultats donnent raison à Jacques Valer, notre architecte, car après des belles victoires overall au Fasnet, à la Middle Sea Race, sur la Semaine de Cowes ou encore au Spi Ouest France, la preuve n’est plus à faire que la carène du 1180 est plus qu’esthétique : elle est surtout terriblement efficace.

Jacques Valer est vraiment un magicien !

Constitués en sandwich Airex / verre / vynilester, le pont, la coque et toutes les structures d’aménagements sont réalisés sous vide par infusion.

Le plan de drapage et le choix des différentes nappes de tissus permettent d’optimiser au mieux les masses, avec des renforts conséquents aux endroits sollicités et des structures très légères en haut de bordé et sur le pont.

L’IRC favorise un type de quille dite « plate », sans bulbe. Le centre de gravité (CG) de ce type de quille est donc plus haut et demande des sections de coque plus puissantes.

La grande surface du plan antidérive favorise une accroche très rapide des profils qui fonctionnent également à basse vitesse.

Notre quille est un mixte fonte-plomb avec une construction sophistiquée réalisée par la fonderie Lemer. L’insert intérieur et la semelle d’encastrement en fonte GS apportent beaucoup de rigidité à l’ensemble et permettent de conserver un profil fin jusqu’à la base de la carène.
L’insert est ensuite placé, à la fonderie, dans un moule de profil extérieur pour la coulée du plomb.
Sur chaque bateau, la semelle est calée au laser avec un moulage en fond de coque avant sa fixation.
Les profils de quille sont passés au gabarit avec « calage » des enduits époxy avant peinture.

En cas de talonnage, la longue semelle encastrée répartit la charge sur l’ensemble des varangues et le plomb absorbe l’énergie du choc.

Une quille bulbe de 250 kg, plus légère pour le même tirant d’eau, est adaptée à l’équipage réduit mais sera moins favorable pour la jauge.

En équipage réduit, le bateau peut être équipé de 2 ballasts de 600 litres pour compenser le poids d’un équipage complet au rappel.

Le volume conséquent de la coque permet un niveau d’aménagement intéressant pour le cruising ou la régate en équipage.

En version croisière, des hublots de coque peuvent être ajoutés et diffusent de la lumière au niveau du carré. Quelques modules de rangement supplémentaires sont également proposés avec un grand choix de boiseries ou de surfaces laquées.

Nos dernières actualités sur le JPK 1180

Il n'y a pas d'autres postes à voir