JPK 45 FC

Fast Cruising

Le JPK 38 FC, élu bateau de l’année 2013, a validé le concept d’un bateau de croisière marin et doux à la mer, planant et volumineux, stable et sécurisant. Le JPK 45 FC reprend son esprit et profite d’un volume de coque supérieur pour accepter plus de charge pour le « grand voyage » et apporter encore plus de confort, à la mer comme à l’escale.

Les fondamentaux du JPK 45 FC :

  • Un dessin de carène parfaitement équilibré ;
  • Une construction «coffre fort» ;
  • Une version quille courte ou quille longue selon les projets (même valeur de stabilité) ;
  • Un concept intérieur moderne, lumineux et chaleureux adapté à la mer comme à l’escale, aux latitudes ensoleillées comme aux destinations australes ;
  • Des équipements périphériques fiables (moteur, accastillage, pompes, frigo, etc…) ;
  • Et enfin, une esthétique flatteuse car il ne coute pas plus cher de faire «joli» !

Architecte : J. Valer

  • Longueur 13,80 m
  • Longueur flottaison 12,90 m
  • Largeur 4,50 m
  • Poids 9,5 t
  • Moteur Volvo 60 cv
  • Lest 4,1 t
  • Tirant d'eau long 2,25 m
  • Tirant d'eau court 1,90 m
  • G.V. 53 m²
  • Génois 60 m²
  • Spi asymétrique 205 m²
  • Spi symétrique 125 m²

Pour les passionnés de mer, de bateaux, de voyages, concevoir son bateau idéal est un exercice exaltant.
Le JPK 45 est pour moi ce bateau rêvé, fruit de nombreuses années de croisières comme de course au large. Performant, marin et solide, le JPK 45 est conçu comme un véritable « bateau de travail » ... le travail étant la grande croisière !

Jean-Pierre Kelbert

Un fast cruiser rapide dans toutes les conditions

Point fondateur du projet : le dessin de la carène. Il a bien sûr été confié à l’architecte maison du chantier, Jacques Valer. Tous les bateaux de Jacques, qu’ils soient orientés course ou croisière, ont en commun l’esprit «marin». Ils sont confortables à la mer, stables et parfaitement équilibrés.

En voyage, même si l’on recherche à naviguer au portant, il reste essentiel de disposer d’un bateau capable de remonter confortablement et efficacement au vent. Une remontée de l’Atlantique, par exemple, se passe généralement le « vent dans le nez » et la croisière peut vite devenir un cauchemar si le dessin est trop «open» ou si la construction ne permet pas un bon rapport de lest.

Au portant ou au reaching, on demande au bateau d’être équilibré, stable et planant, capable d’aligner des vitesses moyennes élevées sans trop solliciter le pilote ou le barreur, qui peut aussi se régaler en terme de sensations.

La construction en sandwich infusé offre beaucoup de possibilités. Choix du nombre de plis de tissu et du type de fibre, choix de la qualité et de la densité de l’âme du sandwich … Le procédé de l’infusion permet de stratifier sous vide et en une seule opération la totalité de la coque et de sa structure, ce qui garantit une totale homogénéité. Le composite ainsi mis en œuvre permet de réaliser des constructions véritablement « coffre-fort ».

Le JPK 45 est très échantillonné dans les zones exposées : œuvres vives en avant de la quille, structure fond de coque, support mat et cadènes, et semelle de quille. L’âme du sandwich, dans ces zones, est une mousse à forte densité ayant une grande propriété d’absorption en cas de choc.

Les économies de poids sont réalisées dans les zones peu sollicitées comme les hauts de bordés et certaines superstructures. Les parties basses d’aménagement, ainsi que toutes les cloisons, sont également réalisées en sandwich infusé avec un greffage à la coque et au pont par des reprises de stratification.

Cette construction soignée à tous les niveaux permet d’obtenir une coque globalement légère, sans rapport avec les constructions standard des grands chantiers, tout en étant très résistante.

Deux possibilités :

  • en standard, quille fixe (mix fonte et plomb) à bulbe, 2.20 m de TE ;
  • en option quille fixe (mix fonte et plomb) type sabot, 1.90 m de TE.
 
En standard, la quille pèse 4 tonnes. Le voile de quille en fonte GS avec semelle d’encastrement (idéal pour répartir la charge en cas de talonnage) pèse 2 tonnes, et le bulbe en plomb pèse également 2 tonnes.

Avec 1300 kg de fonte GS et 3 tonnes de plomb, la quille courte pèse 300 kg de plus que la version standard avec un dessin de quille assez élaboré pour conserver un plan antidérive efficace au près. La stabilité du bateau est quasi identique à la version standard et bien supérieure si on fait le choix du mat carbone, dont le prix est équivalent à l’option quille relevable imaginée au départ.
  • Lumineux et esthétique, il est traité avec soin comme un véritable lieu de vie, moderne mais chaleureux, aussi agréable et dégagé à l’escale que fonctionnel et sécurisant en mer.
  • La face avant du roof verticale est équipée d’un pare-soleil, elle a les avantages d’une bonne vision vers l’avant sans les inconvénients de l’exposition directe au soleil.
  • Sont aussi installés un carré déporté et réhaussé sur les réservoirs à eaux (800 litres) et GO (300 litres), et une cuisine en long avec meuble central pour cuisiner « à la gîte ».
  • Les nombreuses mains courantes et les planchers antidérapants ajoutent du confort à la mer.
  • Un grand local WC/douche en pied de descente, deux cabines AR double dont une convertissable en atelier, une cabine propriétaire avant avec un SAS ou cabine de transition entre carré et cabine avant comprenant 2 bannettes superposées et des modules de rangements importants.
  • En option, tout l’espace en avant du carré constitue une grande cabine propriétaire avec salle de bain/WC/douche.
  • Une table à carte « grand format » avec siège de veille confortable.
  • Dog house (option) avec siège de veille et porte.
  • La casquette rigide, ou dog house, équipe le bateau même si une version « capote standard » est possible. Le dog house, version fermée de la casquette, permet de naviguer vraiment à l’abri quel que soit le temps et offre un poste de veille idéal.
  • Héritage de la course au large, l’ergonomie des postes de manœuvres et la qualité de l’accastillage sont particulièrement soignés. Toutes les manœuvres (drisse GV, écoute GV, ris, bordure, amure) reviennent au cockpit sur les consoles de winches surélevées en avant des doubles barres, libérant 100% de l’espace avant du cockpit pour les amis et la famille. Seules les drisses fixes (génois & trinquette) et celle du gennaker restent sur le winch de mât.
  • Table de cockpit avec évier et rabats adaptables à la gîte.
  • Passage du cockpit à la plage avant sécurisé par une marche d’accès latérale et les mains courantes sur le dessus de la casquette puis du roof.
  • En arrière du guindeau, une grande baille à mouillage équipée d’une main courante peut servir de coffre à aussières et pare-battages volumineux.
  • La delphinière assez longue accepte 1 ou 2 ancres et sert à amurer le spi asy ou le gennaker.
  • Double barre à roue avec coffre d’assise, rail de GV déporté en arrière du cockpit, grande soute de rangement arrière accessible du pont, marche de mise à l’eau.
  • En option, un portique en composite pour l’annexe peut recevoir les panneaux solaires, une éolienne, un radar et des antennes. Tout est conçu pour la meilleure combinaison entre la sécurité et l’ergonomie en navigation, l’espace, la fonctionnalité et la convivialité aux escales.

Plan d'aménagement
(2 versions)

Nos dernières actualités sur le JPK 45 FC

Il n'y a pas d'autres postes à voir