logo jpk

SPI Ouest – 30 jours

Entrainement musclé ce WE à la Trinité avec un bon flux d’ouest nord ouest de 20 à 35 nds

On retiendra du WE les 2 manches où les 3 « nouveaux », JPK, Archambault et Sunfast terminent en 10 secondes après 1h30 de course.Ce WE à la barre du JPK , Bruno Jourdren de retour d’une semaine préolympique victorieuse à Miami en Sonar a découvert le bateau et apporté son éclairage sur les réglages gréement et le dessin des voiles même si le vent était un peu fort pour établir quelque chose de très constructif.
Dans les 30 nds du 1er jour Bruno était un peu gêné à la barre dans les manoeuvres (virements et empannages) même s’il était impressionnant de le voir avec 1 seul bras gérer comme il le fait le bateau.
Sur un empannage Bruno glise et tombe dans le cockpit, le bateau part aussitôt au tas et de mon poste de tacticien je tente de récupérer le « manche » !
Au moment où je « traverse », le palan de GV me fauche et me voilà avec l’oreille bien abîmée (Daniel Péponnet notre navigateur du jour me fera 5 points de sutures en rentrant au port !)
Bref de la régate « engagée » !
En vitesse les bateaux sont plus que proches et la valeur des équipages fait pour l’instant la différence.
A notre niveau nous sommes encore assez éloignés des polaires théoriques et il reste du chemin à faire. Sur certaines phases nous sommes très rapides mais il faut maintenant travailler la constance et trouver le meilleur mode de conduite. Naviguer haut et vrillé ou plus bas en mode rapide voiles « blindées ».
Si dans la brise nous savons désormais dans quel sens travailler, nous sommes impatients de régater dans du vent plus maniable où le bateau semble bien prédisposé.
Reste un WE d’entrainement avant le Spi Ouest Ffrance, rien de trop en ce qui nous concerne pour valider les réglages du bateau et la cohésion de l’équipe.
En IRC 3, les 1010 ont véritablement fait la razzia avec systématiquement des doublés voir triplés sur toutes les manches du WE. Foggy dew de Noel Racine qui vient d’arriver à la Trinité a été le + régulier ce WE et vient chambouler la hiérarchie jusque là établie entre « Raging Bee » et « Qualiconsult » (ex-Léon).
Le plus impressionnant restera quand même « Bidourik » le 1010 d’Alain Leroux et Geneviève Levaillant avec Laurent Tilleau à bord.
Il gagne la manche n°9 du matin 2 minutes devant Foggy Dew mais surtout en temps compensé termine 1er overall devant les IRC 1 et 2 !
Comme disait Geneviève , « on naviguait parfois à 120% de la polaire ! avec un nouveau génois lourd en 3DI. Selon Jacques Valer entre le 1010 et le 1080 l’écart de performance théorique entre les 2 bateaux est de 8% quand sur cette manche l’écart n’est que de 4% .
Conclusion, il nous reste 4% de performance à gagner sur le 10.80 !

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.