logo jpk

PORNIC BAIONA PORNIC juillet 2013

Du portant et de la pétole pour descendre, de la pétole et du près pour la remontée !

Epreuve géniale entre Pornic et Baiona à la limite du Portugal, cette année les conditions étaient parfaites pour la descente avec 15 /20 nds de Nord Est se renforçant à 25/30 à l’approche du Cap Finisterre.

Ce parcours intéresse beaucoup de ceux qui feront la Transquadra l’an prochain car le parcours est toujours délicat à négocier au niveau de  la pointe Espagnole.. Ce parcours fait aussi escale en Espagne et l’accueil y est toujours chaleureux et festif.
Après une descente fabuleuse sous spi et belle lumière, l’atterrissage s’est fait dans la brume épaisse au cap Ortégal avec des pêcheurs partout et le bateau « pleine balle » au moment où on aurait souhaité freiner un peu !
Bref, après dissipation de la brume, majestueux est apparu le Cap Finisterre qui marquait la butée pour le régime de vent de NE. En dessous plus de vent et un regroupement quasi imparable. Avec Philippe Debicki sur « Léon » nous avons toujours talonné les « gros rating » pour passer une journée entière à tirer des bords de près au ras de la côte espagnole en compagnie de « Hey Joe » de Patrice Carpentier et Antoine Croyère.
Grand souvenir…
Dernière nuit dans une brume totale et un vent variable de 1 à 4 nds, les nerfs ont été sollicités avant de voir apparaitre dans la brume et comme une délivrance Baiona . « Léon » termine 2ème en réel (et compensé) derrière « Galatée » le A 35 du couple Goblet auteur d’un vrai hold up avec 8 heures d’avance suite à une option large osée mais très payante. Ils ne font en tous cas pas mentir l’adage  » la vie sourit aux audacieux… ».
Derrière « Léon » , « Laminak » et « Xanlite » 2 autres 1010 complètent le tir groupé JPK sur l’étape.
Très groupée ensuite la flotte va vite se retrouver sur les pontons pour fêter ensemble le plaisir d’être là avec accueil génial au yacht club et bar à tapas plus tard pour se raconter nos aventures…
Avec Philippe on a passé des moments super mais chacun reprend son sac car pour le retour, on cède la place à Kévin du chantier JPK et François- René Carluer qui souhaite essayer le bateau. La météo retour annonce la même chose mais à ‘envers et cela risque d’être un peu plus long…  A l’heure qu’il est c’est « Hey Joe » qui a négocié au mieux la sortie pétoleuse du Cap Finisterre pour prendre 20 milles d’avance et marquer la flotte avec maitrise.
Bilan en fin de semaine mais une fois encore rien de mieux qu’une épreuve qui fait voyager, passer dans des coins impressionnants le tout avec une logistique simple, les bateaux revenants à leur point de départ.

Bravo aux organisateurs pour le coté Pro de l’organisation et le côté ultra convivial qu’ils ont su créer entre les coureurs qui ne demandent que cela…

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.