logo jpk

JP deuxième de la Cap Martinique !

Samedi, le JPK 1030 « Léon » a passé la ligne d’arrivée de la transat Cap Martinique en deuxième position après 19 jours de mer. Voici les premiers mots de JP à l’arrivée :

Ça s’est super bien passé.

J’ai fait une ou deux petites boulettes mais Alex n’en a pas fait. Le deuxième jour, j’ai mal géré le passage au Cap Finistère. Je n’ai pas changé les voiles à temps et j’ai eu un peu de casse sur le bateau. J’ai dû lever le pied un moment. J’ai perdu 25 milles et c’est ce qu’il me manque à la fin. A ce moment-là, je me suis dit que ça n’était pas grave, que je les rattraperai. Mais à la fin, la victoire se joue là-dessus

J’avais déjà fait des transats mais jamais aussi longues. J’avais déjà fait du double. Mais en solo, c’est plus engagé. On ne compte que sur soi. On a eu beaucoup de mer croisée donc ça n’est pas toujours simple.

Ce ne sont pas des bateaux aussi faciles que ça finalement. Il y a des moments où l’on ne peut pas laisser le bateau faire sa vie tout seul. Il y a des nuits où l’on ne dort absolument pas. Pour dormir il faut accepter de mettre un cran en dessous pour la performance. On n’a pas le choix, on est debout aux écoutes, à la barre, aux réglages. C’est exigeant mais c’est ça qu’on est venu chercher.

Je suis passé tout près du rocher du Diamant, dans la nuit noire. Je ne le voyais pas mais, une fois toutes les lumières éteintes, je l’ai vu juste devant moi. Voir apparaître cette masse, de nuit, c’est génial.

Je n’ai eu aucun vrai pépin sur le bateau. Maintenant, je rêve de voir des amis, voire ma femme et profiter !

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.