logo jpk

Léon en route vers le Pacifique VI par Michel, Jean-Claude et Matthias

Passage de l’Equateur en vue – 9 mars 2015

Dans quelques heures, Matthias et moi ne serons plus les mêmes, passage de l’équateur oblige. La cérémonie pour les bizuths se prépare dans le plus grand secret!!!

Tout ce qu’on sait, c’est que notre jeune équipier de 79 ans sera maître de cérémonie et représentera Neptune. On a confectionné hier sa couronne et son trident avec les moyens du bord : pas triste et nos enfants auraient bien rigolés en nous regardant faire nos travaux manuels pour lesquels, il faut le reconnaître, nous ne sommes pas plus doués les uns que les autres. Le maître de cérémonie sera à son 7ème ou 8eme passage mais le 1er sur un voilier. Lui a l’époque, il a sans doute eu droit aux plumes et au goudron (ou huile de vidange) sur son cargo. Par chance, il aura du mal à trouver ça à bord de Léon.
Ce qu’on sait aussi, c’est qu’on a mis une bouteille de champagne au frais et qu’on se prépare un repas de fête, quoique c’est tous les jours repas de fête depuis le départ.
Hier après midi, on a enfin touché le vent de Sud Est et on fait maintenant route vers les sud des Galapagos au près debridé. Le bateau marche bien dans 10-12 nds de vent, même si on joue au chat et à la souris avec le courant, un coup contre nous, un coup avec nous, un coup neutre.
La différence de taille c’est qu’on est maintenant obligé de se raccourcir une jambe pour marcher droit, le bateau est gité et on vit penché. On est mieux calé dans nos couchettes et les bols profonds sont devenus obligatoires pour les repas. Côté température, c’est étonnant de porter les polaires la nuit sous ces latitudes : on verra si ça change la nuit prochaine dans l’hémisphère sud (on passera de l’hiver a l’été, non ?). Par contre en journée, c’est « hot » aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du bateau avec en prime le cagnard et des zones d’ombre très réduites dehors, quoique ça va être beaucoup mieux maintenant qu’on est au près.
Voilà quelques news du bord. L’équipage de Léon se porte bien et le bateau aussi, le bacon avant est toujours en place et j’en suis ravi (private joke pour mes 2 équipiers).
On vous embrasse bien fort.
Rdv dans l’hémisphère sud au prochain numéro.

Léon et son équipage.

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.