logo jpk

Transquadra 2012

Doublé solo-double pour les JPK 1010

Philippe Vicariot sur « Swinhoé » remporte le classement solo.
Gérard Quénot et Luc Fournichon, vainqueurs en double.

Philippe Vicariot avait dominé la 1ère manche entre St Nazaire et Madère et disposait d’un bon « matelas » de 4 heures d’avance sur Jean-Baptiste L’Ollivier et Jean-François Hamont au départ de cette 2ème manche.
A Madère, Philippe confiait « Je n’ai aucune inquiétude sur ma vitesse, le bateau est un avion. Je ne crains que la dispersion de mes concurrents et la difficulté de les contrôler. »
Et de fait, après 6 jours de course, l’écart Nord-Sud entre Philippe au nord et Jean-François Hamont était déjà de plus de 100 milles! Longtemps leader sur sa route nord, Philippe a préféré plonger sud et quitter sa position pour venir re-contrôler ses adversaires et éviter un front pétoleux.
Résultat ; à vouloir ménager « la chèvre et le choux », Philippe s’est fait une grosse frayeur. Au nord, ses poursuivants du début de course passent tranquillement au dessus du front quand plus au sud « Festa » profite d’un flux puissant pour revenir aux avant-postes.
En jouant finement sa 2ème semaine et surtout, en imprimant un rythme fou dans la brise qui rentre enfin, Philippe revient comme un « boulet de canon » et termine 1er scrash de cette 2ème étape de tous les dangers. 6ème au scrash solo et double confondu, Philippe a prouvé à tous son immense talent et son mental d’acier.

En double, Gérard Quénot et luc Fournichon, 3ème de la 1ère étape, à 5 mn de « Victoria » et à 1 heure derrière « Night and Day », ne cachaient pas leurs ambitions. Avec une parfaite préparation météo, une optimisation du rating et une « grosse envie » de victoire, le duo a réalisé un véritable sans faute. Aux avant-postes, dès le début de course, ils ont su abandonner temporairement une bonne place au classement pour venir se repositionner idéalement au sud du front piègeux. Par la petite porte et en passant 48h en mode « 3 bouées » impasse sur le sommeil – réglages permanents – empannages systématiques à la moindre adonnante « Nauti-Stock » s’est faufilé aux avant-postes avec les espagnols de « Victoria ».
La 2ème semaine se déroule en mode « contrôle » avec « Victoria » dans un rayon de 5 milles. Pour gagner, Gérard et Luc ne doivent pas concéder plus de 2 h à « Victoria ». La dernière nuit, grosse frayeur sur le JPK. A vouloir  jouer la sécurité, Gérard et Luc décident d’affaler le spi avant le grain. Pendant ce temps, « Victoria  » prend tous les risques et glisse vers le but. 2ème grain, trop tard pour affaler, cafouillage, et crac, le tangon vient déchirer le spi en partie basse. Plus question de jouer la sécurité ou le calcul, Gérard répare son spi de façon express et 45 mn plus tard, « Nauti-Stock » est reparti.
1h 10 après l’arrivée de « Victoria », la délivrance. Gérard et Luc remportent la Transquadra et savent mieux que personne pourquoi ils l’ont gagnée. Bravo à nos champions!

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.