logo jpk

La Trinité – Cowes

Victoire de  » Papillon » le JPK 1010 de Jean-Marc Chavigny et Alain Péron en IRC double et 2eme place en IRC 1 de « Courrier Recommandé » le JPK 1180 de Gery Trentesaux.

La saison 2019 est vraiment marqué par des conditions de vent ultra light et à l’image de la course du Figaro cette « La trinité-Cowes » aura alimenté un vrai suspens jusqu’à la fin.

Naviguer en Manche dans ces conditions pétoleuses est doublement compliqué avec les effets de courant et la position central d’un énorme DST.

Au départ de la Trinité, 50 bateaux affutés pour rallier Cowes, sur l’ile de Wight, en vue de participer pour la plupart au prochain Fastnet (départ 3/4 août) et pour beaucoup également à la Cowes-Dinard dont le départ aura lieu ce we.

Au départ de la Trinité le vent est présent et vite une hiérarchie logique se met en place. En IRC 1, les 2 1180 « CourrierRecommandé » et « Cocody  » (Richard Fromentin) se tirent la bourre avec « Codiam » le Grand soleil 43.

En IRC double (la classe la plus fournie), les favoris sont de suite aux avants poste. « Raging Bee » et « Aileau » (vainqueur du dernier Spi Ouest France) les deux 1080 , « Hey joe » le A35, « Mary » et « Papillon » les JPK 1010.

Parti plus sagement « Léon », le JPK 1030 confié à Yves-Paul Robert, va profiter de la nuit au reaching par 18/20 nds pour « traverser » la flotte sous A3 et pointer au petit matin en tête des doubles et de l’overall après avoir impressionné tout le monde !

« Léon » va tenir sa place de leader dans la remontée de la pointe Bretagne mais également à la traversée de la manche par l’ouest du DST rendue très très ardue avec les brises évanescentes. Ils perdront toutes chances de victoire en butant sur la renverse à l’entrée du Solent au niveau des Needles. On comprend mieux pourquoi les anglais ne font jamais d’arrivée des course du RORC dans le Solent (sauf par l’ est) pour éviter ce côté franchement trop aléatoire !

Cela n’enlève rien au mérite de « Papillon » toujours solidement placé sur le podium et qui réussira à se glisser finement par l’est du DST avec un angle favorable d’atterrissage sur les Needles. « Papillon » , ex Ogic , vainqueur de la Tansquadra en double et de très nombreuses course, est vraiment un bateau « bien né » . Jean marc et Alain le connaissent désormais par coeur et seront de sérieux clients sur le Fastnet.

En IRC 1, le proto de 60 pieds « Lady first 3 » a réussi à sauver son rating facilement naviguant toujours dans une brise plus soutenue et stable que ses concurrents directs. « Codiam », « jivaro », « Courrier Recommandé », » cocody  » se sont livrés une bagarre phénoménale avec des « arrêts buffet » et des retournements de situation terrible pour les nerfs des équipages.

Au final « courrier » remporte sa bagarre et prouve une nouvelle fois sa véritable aisance en vitesse . Leader facile au ras de sein après une nuit d’attaque au reaching , une erreur de navigation ( hésitation à prendre le chenal du Fromveur) va les faire décrocher de quelques milles en arrière du paquet des IRC 1 . En gagne petit, l’équipage très accrocheur mené par françois Lamiot, « courrier Recommandé » fera un retour gagnant dans ce groupe pour s’échapper dès que la brise rentrera de nouveau et crée un bel écart à l’arrivée.

L’équipe de Géry semble fin prête pour se battre aux avants postes sur le Fastnet.

Vraiment une très belle idée cette course de ralliement organisée par la SNT mais peut être éviter une arrivée à l’entrée du Solent qui fait trop la part belle au facteur chance !

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.