logo jpk

Cowes – Dinard St Malo Race – juillet 2016

Carton plein des JPK dans chacune des classes

1er IRC 3 « Time Line » JPK 1080 Marc Aperovitch
1er IRC 4 « Foggy Dew » JPK 1010 Noel RACINE
1er IRC double « Shaitan » JPK 1080 de Jean-Eudes RENIER

Marc Aperovitch sur son JPK 1080 « Time Line » s’est imposé avec 30 mn d’avance sur le dangereux sistership « Dream Pearl » d’Eric Mordret et Arnaud Delamarre qui conserve une belle avance sur le championnat du RORC.
Une première victoire propre et nette pour Marc qui découvre au fil des courses son nouveau bateau.

En IRC 4, Noel Racine s’impose et réalise une saison fantastique sur tous les formats de courses. Malgré une course propice aux gros bateaux avec le vent qui s’essouffle en fin de traversée de manche, Noel et son équipage est le seul IRC 4 qui se place dans l’overall.
Vraiment toujours au top notre très jeune retraité !
Prochain objectif, la Commodore’s Cup avec l’équipe de France.

En double, terrible bagarre entre « Shaitan » le 1080 de Jean-Eudes Rénier qui réussit à contenir le J 120 « Nunatack » toujours dangereux dans ces conditions de vent.
Jean-Eudes progresse au fil des courses et affine sa préparation à la prochaine Transquadra. Ce circuit du RORC en double est vraiment génial pour acquérir des automatismes, peaufiner l’aspect navigation et connaitre par coeur son bateau.

Récit de course de Jean-Eudes RENIER :

En l’absence de Raging Bee, la concurence en double venait de deux J120 anglais et hollandais bien menés. Je courais avec Ronan de Kersauson car Patrick était pas dispo mais on n’avait jamais couru en double ensemble.

Tout de suite on est rentré dans le dur: 25mn avant le départ la GV tombe sur la bôme et la drisse reste en haut. Ronan monte courageusement en haut du mât récupérer la drisse dont la manille textile était défaite. Le temps de bricoler et d’envoyer la GV et l’inter (je pensais que le vent dans les Needles allait bien monter) et on passe la ligne 7mn en retard.

On se refait un peu en s’appliquant bien côte Nord du Solent mais aux Neddles un croisement un peu juste nous oblige à virer en catastrophe avec foc à contre. 2mn plus tard le solent sort de l’étai – pas facile de l’affaler dans 25kts a deux. On y laisse encore 10mn.

Puis à peine reposés, la bouteille de gaz décide de sortir du coffre comme un diable de sa boite – Ronan la récupère en plongeant pour éviter qu »elle tombe à l’eau sans réaliser qu’elle est en train de se vider … dans ses narines!! Plus de café et le lyophilise froid n’est vraiment pas bon.

La différence s’est faite dans le passage des Casquets où il fallait suivre le courant (ce que « Foggy Dew » a fait à la perfection) qui a complètement divisé la flotte et dans la négociation de la transition de fin de course sans vent.

On a passé les Casquets sans trop perdre de temps et on a réussi a rester juste derrière les J120 dans toute la descente. Vu leurs ratings plus élevés, on était confiant pour un podium car il y avait pas d’écarts de vitesse significatifs. Sur la fin, contrairement aux autres bateaux, on est parti chercher de la pression a l’ouest ce qui a bien payé et nous a permis de passer devant les deux J120 en réel.

Voilà – un bonne fin pour un début difficile. Ce bateau reste incroyable et on commence a trouver les bons boutons.

La newsletter du chantier

Retrouvez dans votre boîte mail nos nouveautés, les victoires marquantes de nos bateaux, notre présence aux événements du nautisme, et plus.

Abonnez-vous ci-dessous en deux étapes simples.