diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

"Myth of Malham" RORC 2021

Raging Bee2 vainqueur de classe en IRC3, 5ème overall

Récit de course de Louis-Marie Dussere :

Ponton quarantaine à Cowes
Ponton quarantaine à Cowes

125 bateaux au départ et malgré les contraintes administratives dues au Brexit et à la crise sanitaire, nous sommes une petite dizaine de bateaux français à nous retrouver au ponton quarantaine de la marina de Cowes pour prendre part à cette course qualificative pour la Fasnet race

125 bateaux au départ cette année et malgré les contraintes administratives dues au Brexit et à la crise sanitaire nous sommes une petite dixaine de bateaux français à nous retrouver au ponton quarantaine de la marina de Cowes pour prendre part à cette course qualificative pour la Fastnet race.

Il y a du beau monde dans notre classe avec en particulier le redoutable "Foggy Dew" et des SF3300 anglais dont les CV des équipages font peur à lire... Mais pour bien le connaître et malgré un bateau encore loin d’être au top de sa préparation, celui que nous redoutons le plus c’est le J99 Axsail skippé par notre pote Maxime Mesnil champion de match racing actuel 3ème mondial.

Les conditions sont anticycloniques et c’est avec un vent light entre 4 et 8 nds de secteur NE que nous nous élançons sous spi vers l’ouest.

Traditionnellement, la descente du Solent est un marqueur de la course à venir et une bonne sortie à Hearst point, si elle ne présage en rien du résultat final, est toujours importante pour le moral et constitue un bon indicateur des bateaux à surveiller.
En l’occurrence nous sortons en tête au contact avec Gentoo le SF3300 de Dee Caffari et l’inévitable "Foggy Dew".
La descente vers Eddystone se fera entièrement au portant avec un vent un peu plus droite qu’annoncé par les fichiers ce qui nous permet de faire une route vers Portland plus directe que prévue par le routage. Les transitions s’enchaînent parfaitement pour nous: nous ne serons pas bloqués à Portland qui est débordé juste au moment de la renverse et le passage à niveau suivant, Start point, nous verra empanner dans un bon timing pour se caler sur une longue Layline vers Eddystone au largue serré dans 15nds de vent.

Nous virons la marque de mi-parcours en tête de flotte 13’ devant Foggy Dew ce qui nous met plus ou moins à égalité en compensé.

Nous prenons ça comme une bon résultat car le portant dans la molle puis le largue serré dans le médium que nous venons de faire sont favorables aux nouveaux designs légers et ballastables que sont les 1030 et les SF3300.

Nous savons les heures à venir favorables pour nous avec du près dans un vent toujours NE montant jusqu’à 22/23nds et une mer formée. Notre 1080 écrase mieux la mer que nos concurrents que l’on voit un à un disparaître à l’AIS à l’exception de Foggy Dew qui s’accroche à 5M de nous.

Mais nous sommes concentrés sur l’obstacle suivant qui est une grande mistoufle quand le vent aura fini de droiter jusqu’au 130. En tête de classe nous sommes évidemment les premiers à tomber dans la pétole et on voit petit à petit tous les copains réapparaître à l’AIS... Le positif c’est que malgré la renverse on ne recule pas trop, la pioche reste dans son sac, et après 2 heures de sur place le vent revient au NE et on repart sans avoir eu besoin de mouiller.

Nos adversaires sont revenus à moins de 4M et à ce stade on ne doit pas être au top en compensé mais nous connaissons bien le coin et on sait que ça va se jouer sur la renverse au moment de l’arrivée car les retardataires bouleront plus de jus dans la dernière baie: il ne faut pas traîner !

Notre stratégie est de ne pas s’approcher des côtes où le vent tamponne et où il y a de nombreuses zones de brisants susceptibles de casse l’aire du bateau. On reste au large et on cale un virement qui nous fait passer au large de la pointe dAnvil pour rentrer dans la dernière baie. Notre timing pour franchir la ligne d’arrivée est un peu après la renverse et il faudra finir par la droite pour franchir la ligne avec le courant épaulant. On se recale à droite du plan d’eau en visant les bancs de sable pour faire nos bâbords dans moins d’eau donc face à moins de courant.

Au final on franchit la ligne une heure avant Foggy qui nous aura donné bien du fil à retordre et Axsail confirme tout le bien que l’on pense de lui en finissant 3ème devant l'armada des SF3300!
La suite: nous courrons Cowes Dinard en juillet puis le 08 août nous prendrons le départ de la seule qui compte vraiment cette année...

 


Classement
Classement

© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information