diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

Quadrasolo Duo 2020

21-28 août

Un grand cru pour ce redémarrage tant attendu par les sudistes et une nette victoire pour le JPK 1010 "Ilogan" mené par Pierre Perdoux et Pierre Grosgogeat du CNTL

PHOTO-2020-08-29-12-19-48.jpg

Le cru 2020 a été exceptionnel à plus d'un titre: une participation record avec 48 Duos et 5 solo!, un plateau de très grande qualité: Kito de Pavan en class 40, Jean Marie Vidal et son fils sur J99, L.Camprubi sur JPK1030, B.Mallaret en SF3300, Y.Ginoux en GS37, Laurent Pellecuer ou Jean Paul Mouren en Figaro 2, ou encore L.Gerard sur JPK1080....

Un terrain de jeu magique (les calanques et la rade de Marseille, les iles d'or au sud de Hyères), 8 manches disputées dans des conditions musclées et variées entre 5 et 30 nds dont un retour au près avec 25nds à zigzaguer près des calanques et l'île verte avant de croiser le plan d'eau et passer au sud de l'ile Riou, exactement là où Antoine de St Exupery à perdu le contrôle de son P38 lightning en juillet 1944.

Un retour dans la rade de Marseille de nuit avec un vent plutôt fort qui disparaît subitement, mettant dans l'embarras le JPK1030 Jeanne en tête suivi de près par le JPK1080 Solenn et le JPK1010 ilogan, les 3 bateaux se trouvant à faire du sur place pendant plus d'une heure alors que le reste de la flotte commencait à débouler par le sud....


Dans ce contexte compétitif et attractif, c'est le JPK 1010 "Ilogan" qui a su dès le premier jour de course tirer son épingle du jeu, et garder l'avantage tout au long de la semaine grâce aux choix et à la régularité de son équipe.


Nous ne pensions pas finir aussi bien avec un tel plateau surtout que la prise en main de notre JPK est très récente résume Pierre Perdoux, co-skipper et propriétaire du JPK 1010 Ilogan

Il a fallu aussi déjouer les assauts de certains concurrents plutôt affutés et carrément combatifs comme "les minots de la nautique" en A35 ou "Epsilon", le SF3200 très bien mené par jean Rameil de la Navale de Toulon qui finissent respectivement 3em et 2em

En solo, c'est le First 31.7 de Damien Despierre qui l'emporte devant l'excellent Figaro 2 "Figolo" mené par Michel De Bressy qui a enregistré des temps parfois bien meilleurs que la plupart des DUO.


"C'était top !" : l'équipage d'ilogan ne cache pas son enthousiasme, couronné par une victoire méritée "Au final, nous avons eu des conditions exceptionnelles. Dans la manche entre Marseille et Porquerolles, nous avons fait 7 heures de glissade sous spi par 25/30 nœuds de vent à 10 nœuds de moyenne, avec un enchaînement d'une quinzaine d'empennages presque en mode tranquille, une belle mer déferlante et un grand soleil. Quel plaisir !"

Pour Pierre Perdoux, une amitié qui remonte à l'enfance est le secret de la réussite de ce duo de montagnards originaire des Alpes, Duo qui a su tirer la quintessence d'un bateau déjà extrêmement "tuné", acquis il y a 8 mois seulement (ex EXPRESSO), et qu'ils ont continué à optimiser pour l'avoir à leur main. "Pierre Grosgogeat et moi sommes originaires d'Annecy où nous avons tiré nos premiers bords en Optimist il y 40 ans et si nos métiers d'ingénieur nous ont amenés à beaucoup voyager chacun de notre côté, l'entente se recrée instantanément dès que nous nous retrouvons à Marseille. "Deux montagnards complices sur un bon bateau sont capables d'escalader les plus hautes montagnes !"


"Les deux Pierre" comme on dit à Marseille rajoutent: "Nous avions particulièrement aimé notre A31 pour sa vivacité et son agilité mais nous devons reconnaître que notre JPK 1010 est tout simplement génial car puissant, sain, vivant et particulièrement équilibré en toutes conditions. C'est vraiment un plaisir que de naviguer sur une telle machine, y compris en famille pour une petite virée dans les calanques"


Quel bonheur de renaviguer: c'est bien le motto de cette course, que l'on soit devant ou plus loin dans le classement!



© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information