diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

Quadra SoloDuo Méditerranée 2019

Par le vainqueur en solo Laurent Camprubi JPK 1030

"Jeanne" étant arrivée une semaine avant la régate, j’ai pu faire 2 entraînements dans le petit temps et un dans la brise. Les sensations étaient bonnes… notamment avec un run à 18N 😎

AFFICHE-QUADRASOLO-2019.jpg

mais il me tardait d’avoir de la concurrence à côté pour juger de la performance 🤔

Premier jour, 2 bananes au programme dans un vent de 8/10N. Un premier départ volé…j'étais un peu impatient d’en découdre 🤣, mais je reviens très vite au contact, je sens déjà une certaine aisance pour revenir vite sur les premiers. Malheureusement c’est la reprise après 5 mois sans naviguer en solo, il faut se remettre dans le rythme, et je cumule plusieurs erreurs de manœuvre , je finis cinquième.

La deuxième manche je fais plus simple, je gagne en réel et deuxième en compensé. J’ai pu tester pas mal de réglages, et je prend confiance dans le potentiel de JEANNE…je l’aime déjà 💕.

Jour 2, départ de la grande course toujours dans des conditions 7/10N. Deuxième à la bouée de dégagement derrière un Figaro 2, on enchaine au reaching, je suis le rythme sans problème, j'essaie ballast, pas ballast… puis envoie du spi S2 pour une longue descente vers Porquerolles. le bateau glisse bien, et après une option dans les îles, je me recale avec les bateaux du large. Je suis avec des Figaro2, JPK10.10 …l'écart de vitesse n’est pas flagrant, mais j’ai toujours ce petit plus qui me permet d'accélérer sur une risée ou de glisser plus que mes concurrents. Au cap Sicié la nuit tombe et je prend le large avec Vol de nuit, un autre Figaro2 très affuté, barré par un certain Marc Mallaret. Superbe passe d'armes avec une série d'empannages qui me permettront dans une option moins à terre de me retrouver devant toute la flotte avec plus d'un mille sur Vol de nuit, le premier Duo à 1,4 mille de l'arrivée…avant que le vent ne disparaisse 😰. Peu a peu les poursuivants viennent mourrir près de moi, il va falloir résister dans la pétole. Enfin, des risées de 2/3N me permettent de passer la ligne dans le tableau arrière de Vol de nuit, mais je ne sauve pas en compensé et finis deuxième, je ne suis pas mécontent 😜, je reviens à la troisième place du général

Jour 3, 2 magnifiques parcours en rade de Porquerolles et d’hyères dans l’axe du vent. Première manche dans 7/10N, je finis deuxième derrière un IMX38 qui a pris une option extrême 🤔. Je commence à bien maitriser le bateau dans ce petit temps, et à prendre le dessus sur l'ensemble de la flotte des 10.10 et Figaro2.
La deuxième manche sera le premier fait marquant pour mon 10.30 JEANNE, car le vent mollit pour finir dans un petit 4N, je suis encore plus à l’aise par rapport à mes concurrents directs, et finis premier en réel et compensé…c’est ma première victoire de manche 👍🍾 pour un bateau qui ne marche pas dans le petit temps, c’est la surprise générale 😂🤣 (il va falloir peut être arrêter avec les aprioris 😡). Je prend la tête du général 😉

Jour 4, Porquerolles / Bandol. Départ dans un petit 4N, je pars en tête (je suis déchaîné) mais un rappel individuel est annoncé pour 3 bateaux…dont je fais parti 😱. Je repasse la ligne avec plus de 7’ de retard, les Duos sont déjà en procédure. Je ne suis pas stressé, je sais que je peux revenir…Une heure plus tard, je suis déjà deuxième dans le tableau arrière d’Expresso, mon concurrent direct, le plus véloce des 10.10! Le vent commence à rentrer et rapidement on se retrouve avec 15N avec un angle réel de 130º en moyenne. Je fais jeu égal avec Expresso, qui donne tout, trinquette de spi compris, ce qui me permet de tester beaucoup de choses 👍, mais sur cette angle avec mon grand S2, je sens que ce n’est pas le bon spi, le bateau n'accélère pas ( enfin, pas plus que le 10.10 de Guy). Passé le cap Sicié on glisse, et je m’echappe peu à peu pour gagner la manche en réel, deuxième en compensé derrière Expresso, Ouf, je reviens de loin 🙃

Jour 5, Bandol / Marseille. Départ dans un vent de 12/13N, je prends rapidement la tête car j’ai une capacité à caper impressionnante! Nous voilà parti pour 3 heures de près. Je creuse régulièrement sur mes concurrents, le bateau est incroyable, je fais du cap, j'accélère, bref je m’amuse, il fait ce que je veux 😍, bon enfin pas tout seul, il y a quelques réglages à faire 😂🤣. A La Ciotat le vent se stabilise à 15 / 18N, je suis loin devant la flotte avec une target de 7N, ça va vite, ça fait du cap, ça passe bien dans le clapot… un vrai bateau de près, la surprise du Chef! Bravo et merci Jacques Valer, une belle réussite. Je finis loin devant, avec le meilleur temps de la flotte des Duos/Solos, devant un certain JPK 10.80 Solenn… le bateau a marqué les esprits 😇

Jour 6, il faut finir le job, avec une manche qui n’est pas retirable, la pression est là (j’adore ça 😉). Bon départ, je force un peu le cap, et me voilà rapidement devant la flotte. On reste concentré, il faut faire simple et efficace, attention à la boulette… Je finis premier en réel et compensé, la messe est dite, une semaine après avoir reçu mon bateau, je n’en attendais pas tant, je suis ravi 😍🥂🍾

Je gagne la Quadra Solo pour la quatrième fois !!


la nautique
classement solo

© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information