diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

SPI Ouest France - Du bon et du très bon pour le chantier JPK !

En IRC 1, le JPK 1180 vient de prouver qu'il était un bateau "bien né" et que Jacques Valer est vraiment génial !!

2eme sur le classement en IRC 1 derrière le TP 52 Paprec, cette place à le goût de la victoire pour toute l'équipe du chantier car clairement le TP 52 ne devait pas courir dans cette classe mais bien en IRC 0.

h2Kaec-PEcCYE1N0KmmPeF4RfWcKVI0VsUj-_3K46wA.jpeg

Etant seul dans cette classe 0 il a été admis en IRC 1 et avec 7 manches de 1er il apparait clairement que le rating est "déconnant" pour un monotype de + de 50 pieds ce qui n'enlève rien à la valeur de l'équipage de Stéphane Névé.
Avec 8 manches courues, nous avons pû valider pas mal de choses sur ce tout nouveau JPK. A la barre Gery Trentesaux et Jimmy Pahun se sont relayés pour venir battre sur leur terrain les redoutables "Codiam", "Fily"et autre "Ange de Millon". L'équipage a été au top pour tirer le meilleur parti du bateau et clairement le dessin me semble vraiment parfaitement équilibré. Le challenge de Jacques était de dessiner un bateau d'offshore capable de gagner autour de 3 bouées. Facile à dire mais terriblement compliqué de trouver le juste équilibre car les qualités dans certaines conditions deviennent des défauts dans les autres.
Avec cette place de 1 ( 2 !) avec un bateau à l'eau depuis 1 mois seulement, la courbe de progression reste énorme et la bande à Gery et François (Lamiot) risque d'allonger le palmarès des "Courrier" !
"Fily" le GS 43 termine second devant "Saga" le Nelson Marek 47 mais "Codiam", "l'ange de millon" et "Lannael" sont restés tout le temps dans le match et chaque manche a été acharnée avec un comité impérial.
Pour l'anecdocte "Codiam " a perdu à 2 reprises 1 équipier pendant les manches ! Sur le retour venté (au près) du grand cotier de 40 milles et après le passage de l'île Dumet, le tactitien s'est retrouvé à l'eau avec sa tablette autour du cou !
Bien placé sous notre vent au moment du problème, "Codiam" devra affaler les voiles et démarrer le moteur pour récupérer le malheureux. Rebelote le lendemain lorsque dans la procédure de départ, la filière haute lâche et un autre équipier se retrouve à barboter ! La voile est vraiment un sport à risque ! Pour être honnête "Codiam " aurait été très proche de nous sans ce souci technique.

En IRC 2, le JPK 1080 "Raphaello" termine à égalité de point avec le 40.7 "Pen koet", 1 point devant le J112 du chantier de Didier Lemoal.
A la dernière manche l'équipe d'Eric Mordret se fait battre de 4 secondes par J lance et perd le titre la dessus ! Rageant !!

En IRC 3, le JPK 1010 "Foggy Dew" de Noel Racine pensait avoir "plié" le Spi dès la 4ème manche lorsqu'il rafle sa 3ème victoire en 4 manches mais à l'arrivée du "côtier", Noel découvre avec stupeur que leur départ leur vaut un OCS. Avec cette disqualification "Foggy Dew" se retrouve derrière le terrible "Charette" , le Sun odyssée 40 de Fred Bourdereau. La fin de championnat se fera sous tension pour l'équipe de Noel qui doit supporter la pression avec 0 droit à l'erreur !
Mais bon, le job est fait et bien fait , "Foggy" l'emporte une nouvelle fois de 1 point devant "Charette". 3ème, Jean-françois Chériaux ne cesse de progresser sur son JPK 1010 "Adhoc" avec une fin de Spi incroyable et des places de 3, 2, 1 pour finir ! Ca promet pour l'an prochain..

IRC double : Mary le JPK 1010 de François Moriceau épaulé par Patrice Carpentier peut nourrir quelques regrets car ils semblaient bien parti pour rafler la mise !
Finalement c'est jean françois Hamon (tout juste revenu de la transquadra sur son JPK 1010) et son frère Patrice qui "claque" avec leur solaris 37 plus orienté croisière mais bénéficiant d'un bon rating pour les conditions médium du spi et ses parcours cotier type "super banane" ! En 3eme place le SF 3200 "Georgia" de Penny Aubert débarque du podium "Oxymore" le 1010 de Laurent stoclet .
2eme à la dernière manche "Océanvox" de Jean-Fançois Guillet et Thomas Bonnier pouvait lui aussi prétendre au podium mais une disqual + une collision les privent de finir devant malgré des places entre 2 et 5 sur les autres manches.
Au final, un très beau score pour le chantier qui place systématiquement un bateau sur les 2 premières marche des podiums en IRC 1, IRC 2, IRC 3, IRC double !
Avec cette gamme de "winners" on pourrait rêver de Commodore's cup et d'une équipe 100% JPK ...

 



© Azimut Communication - création sites internet & bornes interactives
mentions légales