diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

"Dream Pearls" le JPK 1080 d'Eric Mordret et Arnaud Delamarre remporte l'Overall de la "De Guigand bowl Race"

Début de saison en fanfare pour le célèbre "Dream Pearls" et son talentueux équipage qui après sa place de 2 au Spi Ouest France domine toutes classes la célèbre course du RORC.

Ci-joint le récit palpitant de Christian Maby avec une mention particulière à Eric (Mordret) auteur d'une "nav" parfaite....
Et aussi une mention pour la 2ème place de "Foggy Dew" de JPK 1010 de Noel Racine.

3image1.JPG

RORC DE GUINGAND BOWL RACE 2017 par DREAM PEARLS – JPK 1080 FRA 43645

Dimanche 14 mai 2017 – Hamble River, Solent, UK.
Ce week-end, l’équipage de DREAM PEARLS était de retour en manche et entamait sa 3ème saison consécutive du RORC en participant à l’une des épreuves importantes du calendrier annuel : La DE GUIGAND BOWL RACE.
Notre JPK 1080 a établi sa base à Hamble pour la saison du RORC et va passer beaucoup de temps dans le Solent cette année afin de préparer le FASTNET 2017. C’est clairement l’objectif phare de la saison après une superbe seconde place à l’Overall en 2015 derrière un autre…..JPK 1080 !
La DE GUINGAND BOWL RACE va nous permettre de tester notre vitesse face à nos amis anglais et de valider les petites modifications hivernales après un podium au Spi Ouest France encourageant. L’équipage pour cette édition est quasiment celui du FASTNET 2017. Au programme, un tour de Wight extra-large de 137 milles avec une sortie du Solent par l’Est direction Bembridge puis le contour de l’île par la pointe sud de Sainte-Catherine, ensuite les Needles avec un passage à Fairway, une mini descente sous spi vers les Shingles et le plat de résistance ; une remontée au près vers l’Ouest direction Portland de 30 milles, puis un retour dans l’Est de 50 milles pour une arrivée dans le Solent. Les conditions annoncées sont 15-20 nds de Suroît avec une bascule de 30 degrés par le Sud dans l’après-midi. Le départ ayant lieu le samedi matin à 9h00 locales.
Les « Geeks » du bord font tourner leurs ordinateurs, tablettes et téléphones afin de mouliner les fichiers vent, courant et polaires. Le verdict d’Adrena nous indique un temps de course de 16 heures et 30 minutes. Cela nous semble un peu rapide compte tenu des conditions et un vent plus ouest qu’annoncé. Notre Skipper et navigateur Eric nous l’a fait à l’ancienne, dans son coin, fichiers météo dans les mains analysant les courants et relisant les manuels décryptant les rotations dans la baie de Weymouth écrits par des figures locales du Yachting Anglais. Il revient déterminé et annonce : « Les gars, on doit boucler ça en un peu plus de 16h .. ! »
Bon, c’est clair, le boss est encore plus ambitieux qu’Adrena, il va falloir charbonner.. !
Départ lancé dans 15-20 nds, et DREAM PEARLS part comme une Dimanche 14 mai 2017 – Hamble River, Solent, UK.
Ce week-end, l’équipage de DREAM PEARLS était de retour en manche et entamait sa 3ème saison consécutive du RORC en participant à l’une des épreuves importantes du calendrier annuel : La DE GUINGAND BOWL RACE.
Notre JPK 1080 a établi sa base à Hamble pour la saison du RORC et va passer beaucoup de temps dans le solent cette année afinfusée sous le vent de la flotte en opérant une première « louchette » qui nous propulse assez nettement au-devant de la flotte IRC 3. La position est parfaite pour contrôler les nombreux Sun Fast 3600 à l’affût et notre Sister-Ship Sunrise, JPK 1080 Anglais toujours dans le coup.
Le passage du fort de Ryde est acrobatique mais somptueux et notre affalage de Spi à la dernière seconde nous permet d’attaquer le bord de reaching en position favorable sur les premiers IRC 1 qui arrivent déjà. Bembridge vite avalé, pas le temps d’admirer la côte sud sous un soleil britannique éclatant, Eric nous envoie en salle de sport faire une série de 38 virements en mode rase cailloux afin de jouer la côte et se protéger du courant le long de Sainte Catherine. François, notre barreur excelle comme d’habitude, toute l’équipe est concentrée et notre JPK fait une fois de plus la différence. Les écarts avec le reste de la flotte IRC 3 se comptent en milles et continuent de se creuser, désormais nous allons naviguer en réel avec les Ker et autres gros IRC de la classe 2. C’est encore plus motivant. On comprend assez vite que nous sommes en très bonne position pour remporter la classe IRC 3 et que l’overall est à notre portée. On surveille les copains de Foggy Dew, toujours très rapide et inspirés qui font avancer vite et au bon endroit leur JPK 1010. La victoire finale se jouera entre JPKs !
Après un passage de Fairway et un bord de spi anecdotique, nous attaquons la partie déterminante ; un long bord de près de 30 milles vers Weymouth. Le vent est toujours suroît, la bascule Sud annoncée. Nous sommes babord amure, seulement 15 degrés sous la route. C’est le bord rapprochant. Beaucoup d’IRC 1 et 2 ont choisi de virer en tribord chercher la bascule. C’est à priori logique, d’autant que pour l’instant nous ne passons pas en babord Anvil Point, une pointe qui croise notre route. Sunrise et quelques IRC 3 font le choix de virer. Nous avons également un mauvais souvenir de longer la côte en babord dans ces conditions car ça compresse à terre et nous perdons la Channel Race l’année dernière sur cette erreur.
Oui, mais voilà! Il y a la logique, l’expérience et le feeling. Notre stratège du bord estime que la bascule est déjà amorcée et que le risque de contre border pour aller chercher un grand shift est trop important pour le gain. On continue à faire route directe et pensons que ça shiftera juste assez pour nous faire passer la pointe. On fera juste un léger pif-paf afin d’éviter le dévent de la côte.
Verdict ! Ça shifte comme prévu, pas trop mais juste assez pour nous ! On passe sur un bord et DREAM PEARLS accentue son avance très largement sur le reste de la flotte et se rapproche des grosses unités en IRC 1 et 2. Les partisans du bord tribord dégustent et perdent de précieux milles. Bravo Eric, once again !
Le retour s’effectue dans un vent soutenu sous code Zero. Allure idéale pour le 1080. Tout va

REPORT : RORC DE GUINGAND BOWL RACE 2017 par DREAM PEARLS – JPK 1080 FRA 43645

de préparer le FASTNET 2017. C’est clairement l’objectif phare de la saison après une superbe seconde place à l’Overall en 2015 derrière un autre…..JPK 1080 !
La DE GUINGAND BOWL RACE va nous permettre de tester notre vitesse face à nos amis anglais et de valider les petites modifications hivernales après un podium au Spi Ouest France encourageant. L’équipage pour cette édition est quasiment celui du FASTNET 2017. Au programme, un tour de Wight extra-large de 137 milles avec une sortie du Solent par l’Est direction Bembridge puis le contour de l’île par la pointe sud de Sainte-Catherine, ensuite les Needles avec un passage à Fairway, une mini descente sous spi vers les Shingles et le plat de résistance ; une remontée au près vers l’Ouest direction Portland de 30 milles, puis un retour dans l’Est de 50 milles pour une arrivée dans le Solent. Les conditions annoncées sont 15-20 nds de Suroît avec une bascule de 30 degrés par le Sud dans l’après-midi. Le départ ayant lieu le samedi matin à 9h00 locales.
Les « Geeks » du bord font tourner leurs ordinateurs, tablettes et téléphones afin de mouliner les fichiers vent, courant et polaires. Le verdict d’Adrena nous indique un temps de course de 16 heures et 30 minutes. Cela nous semble un peu rapide compte tenu des conditions et un vent plus ouest qu’annoncé. Notre Skipper et navigateur Eric nous l’a fait à l’ancienne, dans son coin, fichiers météo dans les mains analysant les courants et relisant les manuels décryptant les rotations dans la baie de Weymouth écrits par des figures locales du Yachting Anglais. Il revient déterminé et annonce : « Les gars, on doit boucler ça en un peu plus de 16h .. ! »
Bon, c’est clair, le boss est encore plus ambitieux qu’Adrena, il va falloir charbonner.. !
Départ lancé dans 15-20 nds, et DREAM PEARLS part comme une Dimanche 14 mai 2017 – Hamble River, Solent, UK.
Ce week-end, l’équipage de DREAM PEARLS était de retour en manche et entamait sa 3ème saison consécutive du RORC en participant à l’une des épreuves importantes du calendrier annuel : La DE GUINGAND BOWL RACE.
Notre JPK 1080 a établi sa base à Hamble pour la saison du RORC et va passer beaucoup de temps dans le solent cette année afinfusée sous le vent de la flotte en opérant une première « louchette » qui nous propulse assez nettement au-devant de la flotte IRC 3. La position est parfaite pour contrôler les nombreux Sun Fast 3600 à l’affût et notre Sister-Ship Sunrise, JPK 1080 Anglais toujours dans le coup.
Le passage du fort de Ryde est acrobatique mais somptueux et notre affalage de Spi à la dernière seconde nous permet d’attaquer le bord de reaching en position favorable sur les premiers IRC 1 qui arrivent déjà. Bembridge vite avalé, pas le temps d’admirer la côte sud sous un soleil britannique éclatant, Eric nous envoie en salle de sport faire une série de 38 virements en mode rase cailloux afin de jouer la côte et se protéger du courant le long de Sainte Catherine. François, notre barreur excelle comme d’habitude, toute l’équipe est concentrée et notre JPK fait une fois de plus la différence. Les écarts avec le reste de la flotte IRC 3 se comptent en milles et continuent de se creuser, désormais nous allons naviguer en réel avec les Ker et autres gros IRC de la classe 2. C’est encore plus motivant. On comprend assez vite que nous sommes en très bonne position pour remporter la classe IRC 3 et que l’overall est à notre portée. On surveille les copains de Foggy Dew, toujours très rapide et inspirés qui font avancer vite et au bon endroit leur JPK 1010. La victoire finale se jouera entre JPKs !
Après un passage de Fairway et un bord de spi anecdotique, nous attaquons la partie déterminante ; un long bord de près de 30 milles vers Weymouth. Le vent est toujours suroît, la bascule Sud annoncée. Nous sommes babord amure, seulement 15 degrés sous la route. C’est le bord rapprochant. Beaucoup d’IRC 1 et 2 ont choisi de virer en tribord chercher la bascule. C’est à priori logique, d’autant que pour l’instant nous ne passons pas en babord Anvil Point, une pointe qui croise notre route. Sunrise et quelques IRC 3 font le choix de virer. Nous avons également un mauvais souvenir de longer la côte en babord dans ces conditions car ça compresse à terre et nous perdons la Channel Race l’année dernière sur cette erreur.
Oui, mais voilà! Il y a la logique, l’expérience et le feeling. Notre stratège du bord estime que la bascule est déjà amorcée et que le risque de contre border pour aller chercher un grand shift est trop important pour le gain. On continue à faire route directe et pensons que ça shiftera juste assez pour nous faire passer la pointe. On fera juste un léger pif-paf afin d’éviter le dévent de la côte.
Verdict ! Ça shifte comme prévu, pas trop mais juste assez pour nous ! On passe sur un bord et DREAM PEARLS accentue son avance très largement sur le reste de la flotte et se rapproche des grosses unités en IRC 1 et 2. Les partisans du bord tribord dégustent et perdent de précieux milles. Bravo Eric, once again !
Le retour s’effectue dans un vent soutenu sous code Zero. Allure idéale pour le 1080. Tout va bien jusqu’à ce que notre fidèle code 0, ultra performant n’explose littéralement, ventilant le guindant et disloquant les lèses. On fait le ménage, on renvoie notre génois médium. Pas trop de temps perdu, ça manœuvre vite à bord et ça enchaîne. On conserve une bonne vitesse d’autant que le vent rentre. La nuit tombe. On arrive à l’entrée du Solent pour les derniers milles. Le vent oscille entre 18 et 25 nds. On choisit d’envoyer le spi medium par 100-110 degrés. Ça passe et on creuse encore pour le rush final qui se fait en slalomant entre les cargos de nuit dans des conditions rafraîchissantes et humides.
La ligne d’arrivée franchie, le doute s’envole vite. DREAM PEARLS fait carton plein et remporte l’overall et l’IRC 3 en 16 heures et 21 minutes !! Eric a toujours raison ! La saison démarre fort ! Prochain RDV dans 15 jours pour la Myth of Malham, un mini Fastnet aller-retour Cowes-Plymouth de 260 milles. Quel bonheur d’y retourner !

Christian MABY


RORC news

© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information