diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

Gascogne 45.5 15-19 mai 2019

Une course de portant et .... de portant !

Et une victoire en double de Gérard Quénot sur le JPK 1030 "léon" et de Stéphane Bodin sur "Wasabi" son fidèle JPK 1010.

"Léon" JPK 1030
"Léon" JPK 1030

Organisée par la Société des régates Rochelelaises , la Gascogne 45.5 consiste à aller virer une bouée météo 140 milles au large et à revenir sur la Rochelle. Avec 280 milles à parcourir il ne s'agit a priori pas d'un simple aller retour "tout droit" mais bien d'une course semi hauturière avec les évolutions météo à anticiper pour trouver les meilleures trajectoires.

Avec 35 bateaux au départ contre 20 en 2018, la Gascogne 45.5 est une épreuve intéressante surtout pour tous les membres du pôle d'entrainement de la Rochelle qui peuvent mesurer les progrès réalisés durant l'hiver avec les WE d'entrainement intensif organisés tous les 5/6 semaines par leur coach Marc Reyne .

La course va se dérouler tout au portant car avec un vent de Nord puis Nord Ouest puis Ouest voir sud Ouest une fois la bouée 45.5 passée, le spi va rester très souvent en l'air !

Gérard (Quénot) n'ayant pas eu son 1030 à temps pour cette course, il prendra le départ avec Jérôme Apolda sur "Léon", le 1030 que le chantier met à sa disposition. En guise d'entrainement le convoyage express lorient La Rochelle fera l'affaire mais clairement ils ne connaissent pas le bateau au moment du départ donné plein portant dans 15 nds de vent moyen. A distance et avec Jacques Valer nous sommes curieux de voir ce que cela va donner dans ces conditions favorables (la météo avec la rotation prévoit pas mal de reaching) face au bateaux "classiques" type JPK 1010, SF 3200 ou 3600 mais surtout face aux "nouveaux" J 99 et SF 3300, ce dernier étant assez spécifiquement dessiné pour être à l'aise sur ces allures. Le Sun Fast est mené par Alex Ozon qui fait figure d'épouvantail depuis la dernière Transquadra qu'il a remporté en solitaire devant tous les doubles sur son Beepox 990 .
Après 12/16 h de navigation nous avons la réponse, le JPK et le SF sont bord à bord et ils ont déja distancé toute la flotte de plusieurs milles, Figaro 2 compris. Les démarches architecturales pourtant très différentes de Jacques Valer d'un coté et de Daniel Andrieu associé à Guillaume Verdier de l'autre aboutissent à des performances similaires sur ces angles serrés. Côté course et en approche de la marque de parcours le vent va refuser progressivement puis grimper brutalement (35 nds quand même !). Alex va mieux anticiper en affalant son spi assez tôt dans le bon timing quand Gérard et Jérôme trop "gourmands" se retrouvent à débouler à 15/16 nds 30° sous la route ! Affalage tardif et très compliqué avec chalutage du spi et bateau couché. Le temps de remettre tout "à l'endroit", ils perdent rapidement de précieux milles. Au passage de la marque ils sont 2/3 milles derrière et cela va un peu les calmer sur le début du bord retour qu'ils vont attaquer sous génois au dessus de la route quand Alex va glisser dessous sous spi A3 ce qui sera payant. De leur côté Gérard et Jérôme comptent déja 10 milles (!) d'avance sur la flotte et ils ne veulent surtout rien casser ! ils décident de temporiser un peu. Alex régate "hors classement" car sans certains équipements de sécurité (notamment AIS avec n° MMSI) qui ne sont pas encore enregistrés (!!) Sur "Léon" l'eau embarquée dans la chevauchée sauvage de la fin de nuit a fait s'échapper l'acide de la batterie qui a fait fondre les cables mais ca n'empêche pas le binôme de faire avancer le bateau. Le A5 est renvoyé sur "Léon" pour une dernière nuit "à l'attaque" qui permet au JPK de recoller un peu même si sans info AIS, ils ne savent pas trop où se trouve Alex qui va finalement ressortir devant eux à la Rochelle. Les 2 bateaux de tête terminent bien loin devant toute la flotte et il est clair qu'un palier a été franchi avec cette évolution apportée sur les nouveaux dessins et en tous cas sur les allures de reaching.

Encore bravo à Gérard et Jérôme qui ont été excellents avec si peu de connaissance du bateau et qui apparemment se sont régalés à bord !
Bravo à Alex (Ozon) qui a de nouveau fait une course magistrale même s'il n'apparait pas dans les classements.
Bravo également à Stéphane (Bodin) sur Wasabi qui remporte le classement solo et qui attend pour cet automne son nouveau jouet , un JPK 1030 !

 

 

 



© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information