diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

Cowes Dinard 2018, une édition peu ventée, difficile pour les nerfs !

Au classement Overall, la victoire revient à l'audacieux Sterwenn 5 (seul à prendre l'option Ouest) devant "Foggy Dew" le JPK 1010 de Noel Racine.

Sur "Courrier Recommandé" il va falloir se satisfaire d'une place de 2eme en IRC 1 et d'une place de 5 sur l'overall. On le savait à la lecture des fichiers météo, le retour vers St Malo allait être compliqué !

Géry TRENTESAUX et son équipage "COURRIER RECOMMANDÉ" JPK 1180
Géry TRENTESAUX et son équipage "COURRIER RECOMMANDÉ" JPK 1180

Très peu de vent, gros coefficient de marée il était clair qu'on allait battre les records de lenteur de l'épreuve. Dans ces conditions les nerfs sont mis à rude épreuve et il faut exploiter les moindres souffles et composer avec les effets énormes ducourant.
Sur Courrier " la course démarre bien et à la sortie du Solent (magnifique les Needles par 15 nds soleil) nous sommes à 0.3 milles derrière "Codiam " notre adversaire désigné pour la course. Dans sa nouvelle configuration "off shore" avec long bout dehors et spis asymétriques le bateau va vraiment bien et à la tombée du jour nous sommes revenus aux avants postes. Comme prévu le vent s'écroule et rapidement les fichiers qui donnait 4 noeuds mini s'avère optimistes et nous expose davantage au courant. Sur cette traversée de manche le DST (un carré de 35 milles en milieu de parcours) est un point crucial à négocier car il est interdit d'y entrer sous peine de disqualification .
Il faut donc rapidement choisir son coté. Avec une légère pression ça passait bien par son est mais avec la pétole qui s'installe le choix de l'ouest peut de nouveau se poser sauf que ce choix devait être fait très tôt en acceptant de naviguer 90° à la route pendant toute la nuit .
Sur "Courrier" Gery questionne sans cesse Arnaud le navigateur sur le sujet car il est inquiet. Certes les routages donne la route est  gagnante mais Gery fort de ses années de pratique de la Manche en course est dubitatif.
Il est 23 h et le vent vient de s'écrouler définitivement et le courant nous empêche de faire du Sud dans notre route . Ca glisse inéxorablement plein est et il va falloir mouiller pour éviter de trop perdre; ancre , 25 ml de chaine, 50 ml de bout plombé , orin de 30 m . Ca ne suffit pas, l'ancre ne croche pas et il faut rallonger par des écoutes et des bras de spi !
Impossible de faire crocher le mouillage. On arrive quand même à réduire la casse et en calant la barre sur un certain angle, il y a une petite composante sud dans notre route. Derrière c'est un peu la bérézina et nombreux sont les bateaux qui "craquent" et décident de mettre le moteur signifiant l'abandon. Un peu surréaliste de se retrouver à l'arrêt sans un souffle de vent. Les heures passent, le courant varie et bientôt une légère brise nous permet de redémarrer. Il faut relever le mouillage et c'est loin d'être simple . Ca se relaye au winch pour tout ramener à bord . Heureusement à bord il y a des costauds !
Dans ces conditions, on navigue sur des oeufs et il ne faut surtout pas arrêter le bateau. Les barreurs se succèdent et les régleurs aussi. Avec Francois Lamiot, Antoine Carpentier, Eric Breizelec, Loic Merlin, Eric Sandra, Arnaud Aubry y'a du niveau à bord ! Au petit matin nous sommes placés en pointe de flotte mais au tracking on découvre que "Ster wenn 5" est le seul bateau a être passé par l'ouest du DST et il est 12 milles devant !!! On pense alors qu'il est sans doute au moteur comme plus de 50 bateaux de la flotte ayant abandonné. Il s'agit d'un X442 version croisière et donc a priori jamais dangereux .
Les Casquets approchent et avec notre spi asy plat on accroche une vitesse qui permet d'étaler le jus. Les classes 40 sont les seuls bateaux encore avec nous ce qui est bon signe. Le spectacle est sublime au passage de phare des Casquets et le vent semble enfin s'installer à 6/8 nds. Il faut désormais descendre en VMG portant jusqu'à St malo au grès des bascules. L'équipage est toujours "au taquet" et on ne lache rien.
On sait que ca va jouer serré sur l'overall avec les petits ratings comme Foggy Dew ou Raging bee qui profitent des heures de mouillage de la nuit avec un compteur qui tourne en leur faveur. "Codiam" ,"Pintia" un J 133 très redoutable, "J4F" sont dans le sillage à 4/5 milles mais on se méfie toujours des pièges de l'arrivée. 22h, la ligne est enfin franchie et on peut assister tranquillement à tous les feux d'artifice qui se déclenchent peu après sur la côte. Féérique !
A l'heure des bilans et même si depuis le lever du jour nous avons repris 10 milles à Ster wenn 5 nous terminons 2eme de l'IRC 1 (et oui Ster wenn a fait le parcours à la voile !) et 5eme de l'Overall avec 3 "petits ratings" intercalés.
Bravo à Pierre Sallenave pour son audace d'avoir osé seul prendre le pari de l'option Ouest DST. Bravo aussi à Noel Racine sur son `1010 "Foggy Dew" qui se place 2eme de l'overall et aurait pû prétendre à la victoire. En double Loulou sur son 1080 "Raging Bee 2" termine 2 eme double (à 10 mn de Game on) et 4eme overall 10 secondes devant nous !
Sur "Courrier" nous avons le sentiment du travail accompli avec nos adversaires désignés bien derrière dans des conditions super light les moins profitables au bateau. On le sent bien le nouveau "Courrier" va faire mal dans les grandes classiques Offshore à venir.
Merci Gery pour l'ambiance du bord toujours très cool même si à bord nous sommes tous des régatiers "morts de faim".
On rêve maintenant d'une belle course Off Shore ventée et portante pour varier un peu les plaisirs !



© Azimut Communication - création sites internet & bornes interactives
mentions légales