diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actus à la une

Cap 300, une course, une vraie !

Enfin le plaisir de régater "en vrai" après plusieurs mois où les navigations se sont résumées à des entrainements communs, à la Rochelle sous la houlette de Marc Reine ou entre potes sur Lorient et La trinité via le WhatsApp "Déconfino solo".

JPK 1080 "Aileau' d'Olivier Burgaud
JPK 1080 "Aileau' d'Olivier Burgaud

Bref heureux de pouvoir participer à une régate qualificative pour la prochaine transat Cap Martinique en Avril 2021. Les conditions sont au RV ce samedi en sortie de chenal de la Teignouse avec un bon 25 nds d'ouest pour un bord de plein portant de 60 milles cap sur la bouée de Rochebonne au niveau de Bordeaux. Départ sous spi mais avec autorisation de ne l'envoyer qu'après le coup de canon . Cela perturbe certains et au contraire favorise les plus hardis ! Sur cette ligne de départ beaucoup de JPK 1030 ( il sont fabriqués tout près !) "Mary" mené par Patrice Carpentier et Philippe Waubant , "Charline" mené par Patrice Hamon et et E. Phily , " bue skies" avec Gérard Quénot et jérome Apolda ., "Juzzy" , "Le p'tit Paimpolais ... Les JPK 1010 sont aussi toujours dans le coup et le JPK 1080 mené par olivier Burgaud vainqueur du dernier Spi ouest France 2019 et associé cette année à Sylvain Pontu reste un candidat également très dangereux . Dans la concurrence 3 figaros 2, redoutables au portant, et quelques SF 3300, également dangereux sur ce type de parcours, surtout que l'un d'eux est mené par le champion Alex Ozon sur le bateau de JF Hamon également ancien vainqueur d'une transquadra en solo !

En solo Stéphane Bodin sur "wasabi" est "chaud patate" et il devrait faire cela très bien et Thomas Bonnier sur "Juzzy" a vachement progressé avec les entrainement du printemps.

Départ donné, les Figaros 2, "Charline", "Festa", "Aileau" sont rapides à envoyer le pépin et font le trou. Ca glisse fort et il faut être vigilant au vracs et autres cocotiers. Les milles défilent et devant ce groupe se tient serré même si les 1ers empannages se profilent. Gérard Quénot se fait avoir et déchire le spi en partie basse avec la pointe du tangon. C'est trop risqué pour continuer. Affalage, réparation à l'assigna, puis spi renvoyé.
Forcément le groupe devant n'attend pas ! "Aileau" gére bien sa trajectoire et avec une ligne de grains parfaitement négocié (réempannage pour se caler sur le bon angle) réussi à reprendre 3/4 milles aux 1ers qui inéxorablement creusent. Il est clair que les nouveaux JPK 1030 et SF 3300 décollent plus vite et dès 20 nds passent en mode survitesse. "Charline" juste derrière "Festa" va perdre toutes ses chances dans le dernier empannage avec un cocotier serré serré qu'ils ne parviendront jamais à défaire (il restait 10 milles avant la bouée). A la bouée de Rochebonne "Festa" passe 1 longueur devant "Aileau" puis le Figaro 2 et "Mary", JF Gueulette et Gilles Lamarque sur le "p'tit Paimpolais" sont dans le coup devant "Blue skies " qui revient 3 milles derrière après ses différents soucis. Après le problème de spi le bateau a aussi touché un Ofni et il a fallu de nouveau ramasser le pépin pour dégager le safran !

Bref du sport à tous les étages ...

A venir 90 milles de près dans une mer cassante et un vent frais tjs autour de 20/24 nds. Ca bagarre toujours autant malgré l'inconfort. Personne ne veut lacher et au matin la tête de flotte reste assez serrée au passage de Méaban. "Aileau" est en phase depuis le début et comme dit Olivier "je ne pense pas qu'on ait raté une bascule !". Il passe en tête 15/20 mn devant "Festa," 3 mn devant "Blue skies" revenu de très loin (et pourtant le J3 a déralingué faisant de nouveau perdre de nombreuses minutes ) et Mary tout proche également avec le SF 3600 "Wanted" bien revenu sur la remontée au près. Le vent baisse et la dernière boucle doit mener la flotte contourner les Glénans avant retour sur la Trinité.

En solo, Stéphane sur "Wasabi" sort épuisé de sa nuit car suite à soucis de pilote il n'a pas laché la barre (À priori ce n'était juste que le vérin qui avait sauté du palonnier !) mais il est tjs là, quel costaud !

Le vent est plus léger mais il reste beaucoup de shifts à gérer en restant concentré car la bascule de NO à NE va s'avérer décalée de 3 h par rapport au routage. Dans ce vent "Aileau" est à l'aise et creuse l'écart sur "Festa" qui navigue vraiment bien. "Mary" et "Blue Skies" ont un peu perdu dans l'option à droite mais les écarts restent faibles avant le bord retour sous génois limite code 0. "Wanted" joue le temps réel car autour de lui les JPK 1030 et SF 330 sont plus bas en rating .Les écarts se stabilisent mais avec le vent mollissant et la renverse de marée les 1ers voient le compteur jouer en leur faveur sans pour autant boulebverser la hiérarchie établie quleques heures plus tôt au passage de Méaban.

Au final sur le classement double "Aileau" l'emporte avec de la marge sur "Festa" ,"Mary" et "Blue skies"

En solo c'est un 960 qui coiffe "wasabi" .

Super course avec des conditions et un plateau qui donnaient vraiment envie d'y être ....

 

 



© Azimut Communication - website design & interactive kiosks
legal information