diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

SYLA JPK 38 autour du monde

Faut pas pousser...

30 octobrre 2014

Faut pas tomber...

IMG_2772.jpeg
Faut pas grogner
Faut pas grogner


L’office religieux aux Tonga

30 octobre 2014

Après avoir été invités à un partage de kava à Matamaka sur l’île de Nua Papu, nous découvrons trois offices religieux dans trois petites églises, Mormon, Méthodiste et l’Eglise de la foi.

Le Pasteur prédicateur Mormon, habillé d’une veste noire, d’une chemise blanche immaculée et d’une cravate sombre, recite et interprète des versets de la bible avec une eloquence certaine, un ton parfois paternel, parfois imprécateur, un regard parfois doux parfois inquisiteur, une gestuelle theatrale, le corps penché sur le pupitre, le bras et l’index levés vers le ciel ou pointés vers les fidèles, la bible brandie comme un fléau ou la main ouverte reconnaissante.

Puis les chants polyphoniques lui répondent avec une beauté et une force extraordinaire, à faire trembler la nef de la petite église. Hommes et femmes s’unissent d’un seul cœur. d’une seule communion. L’émotion est vive.

 

 



Soirée chez "BigMamma" Pangaïmotu Tongatapu Tonga

"BigMamma" c'est un peu comme chez "Peter" à Faial ou le "Mermaid" aux Scillies".

Les équipages au long cours se rencontrent dans ce lieu bariolé de flammes et de pavillons .
Des repas sont partagés, les soirées se prolongent, la bière accompagne la musique et les chansons.

P1160126.jpeg

Une vingtaine de bateaux se préparent pour la traversée vers la Nouvelle Zélande.
Les conditions de mer et de vent sont parfois plus sévères à l'approche du printemps austral. L'alizé du sud-est est balayé par les fronts d'ouest et de suroit.
Chacun analyse, avec une certaine appréhension, les fichiers météo couvrant une vaste zone allant de la Tasmanie aux Fiji et aux Tonga.
“Le pire n’est pas toujours sûr !”
Rendez vous dans la Bay of Islands à Opua au nord-est d'Auckland (1100 milles, cap au 200°).



Bora Bora, le lagon Sud...une oeuvre d'art !

IMG_1221.jpg

Taha'a le jardin de corail

Syla (49) aout 2014

Navigation dans le lagon autour de la petite île préservée de Taha'a dans les îles sous le vent de Tahiti.

IMG_0774.jpeg

Découverte de la culture de la vanille et de la greffe des huitres perlières.
Aujourd'hui nous nous sommes laissés portés par le courant, dans le "jardin de corail", proche du motu Tautau.
Le corail bien vivant et coloré abrite une multitude de poissons papillons, à taches, à bandes, les peaux de citron, les balistes Picasso, le superbe ptérois à antennes, les poissons trompettes nonchalants, les poissons bagnards avec leurs rayures « pyjama ». Les poissons perroquets se régalent d’oursins diadéma dont les piquants très fins et très longs se mettent en mouvement sans jamais se toucher, dès qu'ils détectent une présence.



De la Polynésie à Fékélésia, archipel des Hai'Pai ( MI-Tonga)

27 octobre 2014

Quelques nouvelles de Didier et Daniel qui descendent tranquillement l'Alligator à travers l'archipel des Tongas, comprenant 3 paquets: les Vava'u au Nord, Hai'pai au milieu et Tongatapu au sud.

mouillage de Kelefesia
mouillage de Kelefesia

C'est de là qu'ils feront la clearance finale pour le départ en NZ. 1100MN soit en gros 2000km, plein sud quasi, le long de la ceinture de feu reliant les Vanuatu à la Nouvelle Zélande. Zone de seismes quotidiens ...sous marins. Pour l'instant ils sont au mouillage à Kéléfésia ( le petit point jaune de la 3eme photo), vent SE 20-25 knts. Partent merc vers Tongatapu ( 45 MN) ; Ont 12 H de décalage H avec nous ( en plus pour eux).



5th Annual Vava'u Pacific Race Week (Tonga)

Je regrettais de n'avoir pu régater en passant à Grenade dans les Caraïbes

Alors, prévenu par "Cruisers net" (le radio-lavoir anglo-saxon), la veille de départ, j'ai sauté sur l'occasion.

Domi et Nath étant rentrées en Bretagne, un couple australo-hollandais et une psychologue canadienne, rencontrés (shangaïés) le soir, complète l'équipage.

 

Parcours de 20 milles par 18 à 23 nœuds de vent réel.

 

19 bateaux sur la ligne départ, dont 5 ou 6 multicoques de 40 à 55 pieds.
Le plus grand monocoque fait 65 pieds, les deux plus petits 26 et 38 (Syla).
Course en temps réel ! Cela veut dire que le plus grand est pratiquement sûr de gagner ! Ce qui n'est pas très juste, mais l'ambiance est bon enfant, la mer belle et les prix bien pourvus.
Départ donné de la terrasse du restaurant Bella Vista, ligne de un mille, largement favorable à gauche. Syla s'élance, à fond, à travers les bateaux au mouillage !
See you later Alligator en tête à la bouée de dégagement, à touche touche avec le 65 pieds. Hum ! ça commence à s'inquiéter sur le gros. C'est un équipier de ce bateau qui avait, au cours du briefing, suggéré qu'il suffisait de le suivre...
Puis le vent forçit et sera favorable au puissant 65 pieds, qui passera la ligne d'arrivée avec moins de 3 minutes d'avance sur nous après 3 heures de course. Un seul multicoque, l'Outremer 55 de Gérard Bourot (Transquadra), nous doublera a quelques brasses de l'arrivée.

 

Thomas, Gabrielle et Annemieke, les trois équipiers de Syla sont ravis. Nous poursuivons par une journée de croisière dans l'archipel. Lors de la remise des prix, des travestis font le spectacle. Les organisateurs néo-zélandais sont charmants et disponibles. Les prix, congratulations et embrassades sont suivis d'un repas et de musique. Syla a gagné dix jours gratuits dans une des trois marinas de Wangarei en NZ, et une sortie d'une journée "Whale swimming" dans les Tongas.

 

Lundi soir, retour de la sortie en mer offerte, pour je ne sais plus quelle occasion, par Sharon, Ian et John les néo-zélandais organisateurs du Festival Blue Water aux Tonga.
Nage dans les grottes de Swallows cave, de Mariners cave et dans le jardin de corail au bout de la pointe de l'île Nua Papu. Belles balades dans les coraux et vu un superbe oursin crayon. Bon repérage pour y amener Daniel.

 

La veille, dimanche, navigation sur le catamaran Outremer 55 de Gérard et Monique, en compagnie d'un couple sur un Ovni 345 et de Jacques et Jules sur leur 13 m. Nous avons mangé et passé la soirée autour d'un feu sur la plage de l'île Nuku, proche de Kapa (un peu sud de Port Maurelle). Jacques avec son vidéoprojecteur à led (de la taille d'un disque dur externe) nous a offert une soirée cinéma dans sa grand voile (Le Crabe Tambour).
Bien agréable ses rencontres de marins. Jacques et l'Ovni reviennent du Cap Horn. Gérard, c'est le commandant de bord d'Air France ami de Philippe Debicki que nous avions rencontré à Huahiné.

 

Demain je vais voir le mécanicien "Trouble in Paradise" parce que j'avais aussi gagné un bon d'intervention gratuit d'une demi heure (je crois que c'était le prix du nom de bateau le plus sympa...). Je vais lui demander de m'apprendre à gérer le moteur de l'annexe (réglage du ralenti et marche en circuit dans l'eau douce).



Navigation entre Palmerston et les Tongas (600 milles)

S’il y a eu une rapine, un coupe-gorge ou un forfait crapuleux quelconque le samedi 13 septembre, ça peut pas être nous.

On a un alibi, on est passé du vendredi 12 au dimanche 14, vu qu’à cause de l’antiméridien (un peu torturé l’antiméridien du coté des Tongas) on a pas eu de samedi.

IMG_2215.jpg

Couic le samedi 13. Donc, actuellement nous avons 11h d’avance sur les Bretons, et 13h d’avance sur l’heure GMT. Alors qu’il y a une heure (avant de régler les horloges du bord) nous avions une douzaine d’heures de retard. En un petit bord on vous a mis 23h !Consolez vous avec ce superbe logiciel sur les étoiles pour iPad: GoSkyWatchP (gratuit sur l’AppleStore).


Nous voila aux Tongas. Les tonguiens sont protestants (Mormons…), très respectueux de leurs traditions, mais ceux qui nous accueillent ne manquent pas d’humour (en anglais mariné de tonguien )… “Il y a quelques années, vous auriez fait un bon repas pour ceux qui vous reçoivent aujourd’hui, d’autant que, l’un d’entre vous… hum… c’eut été succulent…”


Cérémonie du kava


Le kava est une boisson traditionnelle, réalisée à partir de racines de poivrier et partagée dans une demi noix de coco en signe d’amitié dans la plupart des îles Tonga (et Fiji). Le goût est un peu amer et laisse sur les lèvres un parfum terreux. Ce soir sur l’île de Matamaka, le kava est bu jusque tard dans la nuit, accompagné de rires et de chants, pour célébrer la fin de la construction d’un petit quai de débarquement.



Syla (51) de Papeete à Vava’u (archipel des Tongas) 1400 milles

“Whale !”, “Baleine !” elle est toute proche du bateau

Au début c’est un peu angoissant (elle a la taille du bateau), d’autant qu’elle file de l’arrière vers l’avant, le long de la coque, ou elle vire devant l’étrave

IMG_2089.jpg

Parfois elle se retourne pour nous montrer son ventre blanc immaculé. C’est une baleine à bosse qui nous tiendra compagnie entre la Polynésie et l’île Palmerston. Si on la revoit au mouillage, on plonge avec elle.


Palmerston est un atoll isolé (18°03S 163°11W), qui appartient à l'archipel des îles Cook dans le Pacifique Sud. Situé à 800 miles des îles de la Société et à 600 miles des îles Tonga, il n’est ravitaillé que deux fois par an, par un cargo venant de Rarotonga, la capitale des îles Cook. Tous les habitants sont les descendants de William Masters, un aventurier écossais qui est venu s'y installer en 1863 avec ses trois femmes polynésiennes. Une dynastie est née au milieu du Pacifique.
Beaucoup d’entre eux sont partis s’installer en Australie ou en Nouvelle Zélande. Lors de notre passage, 61 habitants (tous de la famille Masters) vivent sur l’île. Nous sommes « pris en charge » par Bob et ses enfants qui, le matin viennent nous
chercher sur notre bateau, mouillé au large de la barrière de corail, pour nous faire traverser le platier, en empruntant une passe dans de forts courants, entre les récifs... Une heure suffit pour
faire la balade à pied autour de l’île très bien entretenue.
A midi nous sommes invités par Maéva à manger (no charge !).
Cette invitation des rares voiliers de passage est devenue une tradition pour les familles de Palmerston. Chaque équipage remerciant à sa façon par un service ou du matériel (farine, riz, sucre, matériel de pêche, essence, semences de tomate, participation à la construction d’une maison…). Dominique fera dentiste et moi docteur toute une journée dans « la clinique » bien achalandée de la jeune et compétente « nurse». A nous deux nous verrons la moitié des habitants, dont les femmes les plus âgées, ravies (et pleines d’humour). Sans doute une des plus belles escales de notre voyage. A notre départ nous avons reçu des cadeaux qui nous ont beaucoup touchés dont poissons, paréos et un livre dédicacé d’Arthur, fils de Tom Neal.



Syla (50) Mantas à Maupiti

Ballet éblouissant

Nous avons eu la chance de nager dans le lagon de la petite île de Maupiti avec une dizaine de raies Manta.

IMG_1678.jpg

Puis, tour de l'île avec notre kayak Gumotex Solar (parfaitement adapté pour une, deux ou trois personnes), sportif dans les vagues malgré la protection de la barrière de corail...
Et puis, nouveau tour de l'île pour les filles en courant et pour moi en vélo.
Les gens d'ici sont très accueillants, ils nous ont offert thon, bananes, citrons et pamplemousses.
Bientôt nous retournerons vers Papeete pour le retour de Nathalie.



Page(s):  1  2  3  4  5  6  7  8  9 

© Azimut Communication - création sites internet & bornes interactives
mentions légales