diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Actualités

Gros Week end de régate pour le chantier JPK

Duo Atantique, Giraglia, Morgan cup, sur tous les fronts et tous les plans d'eau le JPK 1010 a excellé ce week end

Victoire de François Alicot sur "Zulù" à la Giraglia
Victoire de Pascal et Alexis Loison sur "Night and Day" à la Morgan Cup

"Zulù" virant la Giraglia
"Zulù" virant la Giraglia
Giraglia :
Une nouvelle fois François Alicot a fait mouche avec son désormais célèbre "Zulù".
Déjà vainqueur de la SNIM il y a 2 mois à peine, François et son équipe de copains ont de nouveau accroché une sublime victoire en IRC 4 en remportant la célébrissime Giraglia.
Apparemment la Méditerrannée convient aussi très bien aux JPK ....
Bravo les "Zulù" !

Résumé par François Alicot :
Une météo capricieuse et instable pour établir un routage serein. Le mardi soir les fichiers Grib et notre logiciel nous a donné une route (St Trop-Gira) plutôt nord avec une trajectoire en début de bord très abattu (en parallèle de la côte jusqu’à Antibes) pour contourner une zone de pétole sur la route directe. Un routage osé mais cohérent.
Le lendemain matin, juste avant le départ, les fichiers et le routage inverse complètement la donne avec une tendance forte à aller dans le sud pour finir sur une trajectoire Est, avec l’assurance d’avoir du vent tout le temps est adonnant. Nous nous sommes appliqués à suivre cette route en privilégiant la vitesse plutôt que le cap à suivre.
C’est ce qu’il s’est produit, sauf que pour nous, notre vitesse moins rapide que la tête de course nous a été moins favorable sur la fin du bord en arrivant sur la pointe de la Corse, les plus au nord retrouvant du vent et refusant, leur permettant de faire une route strike. Quoi qu’il en soit cette trajectoire nous a permis de se retrouver le jeudi matin avec des bateaux plus rapides que nous.
Le bord Gira – Gènes, a été inespéré (les fichiers Grib étaient bons en direction mais plus pessimistes en force). Nous avons favorisé la vitesse en route quasi directe jusqu’à mi-chemin (code A 5) . Ensuite nous nous sommes décalés dans l’ouest pour trouver la bascule de vent (spi léger), empanner (un peu en retard) pour avoir une route directe sur l’arrivée avec une vitesse soutenu.
Une météo instable autour de nous et orageuse (continent – Corse) mais finalement clairvoyante qui nous a permis d’appliquer notre plan de navigation étudié avec Nicolas Bérenger.


Morgan Cup :
"Night and Day" le JPK 1010 de Pascal Loison a remporté ce WE la Morgan Cup une des classiques du RORC.
Bonne préparation en perspective du Fastnet que Pascal ambitionne de remporter en double avec son fils Alexis, excellent figariste.
En tous cas, la confiance est là, le bateau va vite et le double familial a vraiment beaucoup de cartes dans son jeu....


East Coast Race 14 juin 2013

Victoire de Vincent Willemart et son équipage sur "Wasabi" JPK 1010

3ème course du RORC pour "WASABI" cette saison, une off shore de 120 miles partant de Burnham on Crouch, petit port sur une rivière le long de la côte est anglaise, et y retournant après avoir contourné plusieurs bouées dans l’estuaire de la Tamise.

samsung_274.jpg

Malheureusement pas une concurrence nombreuse en IRC 4, (10 bateaux ) mais quelques champions locaux, dont le J 105 Fay J victorieux overall 2012 ou encore le Sun Fast 3200 "Amazon" très affuté qui étaient clairement nos targets.

"Wasabi" était déforcé par l’absence de deux équipiers de base mais renforcé par la présence de Thierry Lachapelle,  très fine lame à la barre et doué d’une grande expérience en off shore.

Départ à 1600h locale au reaching dans 15 – 20 kn pour une descente de la  rivière sous spi de tête. Si nous faisons jeu égal avec "Amazon",  "Fay J" et son grand asymétrique font vite la différence dans un vent refusant et faiblissant sur les derniers miles.

3ème donc à cette bouée, sur le cul du "Sun Fast" mais 13 minutes derrière le J , et c’est parti pour 15 miles de près contre courant dans un vent oscillant de 5 à  8 kn.

Nous prenons l’option de longer des hauts fonds au plus près, alors que "Fay J" et "Amazon" restent plus à l’écart, privilégiant le vent du large alors que nous voulons nous protéger du courant. Tactique payante, car aidé en outre par une belle bascule imprévisible, nous nous retrouvons bord à bord avec le J  peu avant la bouée au vent et notons déjà un déficit de vitesse du J par rapport à nous. Nous virons la bouée en tête, le J 105 juste derrière et "Amazon" déjà loin.

S’ensuit un long bord au près ouvert-bon plein où "Wasabi" garde le leadership de la flotte dans un vent qui monte et adonne progressivement avec l’arrivée de la nuit, pour monter à 20 – 25 kn , à 80° - 90 ° d’angle. Dans ces conditions nocturnes  et tenant compte d’un équipage incomplet, nous préférons jouer la prudence et montons le petit spi asymétrique récupéré de "Lucky Duck", alors que notre concurrent direct se retrouve une fois encore sous grand asymétrique.

Au lever du jour, nous apercevons "Fay J" deux ou trois miles devant nous,
virement à la bouée et c’est parti pour 40 miles au près vers l’arrivée, dans un vent forcissant 25 – 30 kn et pointes à 37 kn, courant contre, mer courte et cassante .

Le moral de l’équipe est gonflé à bloc car on se dit que 3 miles de
retard, cela peut se rattraper sur 40 miles à planter des pieux. "Amazon" lui n’est plus visible, loin derrière, sans doute a-t-il également mis moins de toile la nuit  ….

Alternant GV haute ou 1 ris, mais tout le temps sous génois lourd (il n’y survivra pas) nous rattrapons progressivement notre retard et nous retrouvons à la hauteur du J après +/- 4 heures, alors qu’il reste une vingtaine de miles jusqu’à l’arrivée. Thierry notre barreur pour l’occasion fait des merveilles et arrive à maintenir notre vitesse cible de 6.5 – 6.7  kn dans ces conditions de mer difficiles.

La messe est dite et "Wasabi" passe la ligne avec près de 40 minutes d’avance sur "Fay Jay" et pas loin de 50 minutes sur "Amazon". GV et génois lourd délaminées çi et là , gaine de la drisse de génois sectionnée et taquet de cunningham arraché.

Une victoire acquise de dure lutte mais la fête du soir nous fit vite oublier les moments difficiles.

Merci à tous !

Vince

BEL 1383 WASABI



Infos JPK 10.80

Jeudi 30 mai ça s'active autour de la préforme du JPK 10.80

l'opération consistant à démouler la préforme de coque pour libérer les 2 demi moules de la carène.
Opération délicate qui marque une étape importante du projet.
Le démoulage s'est parfaitement déroulé et les 2 1/2 moules de carène sont superbes...

DSC00777.jpg

Avec les 2 parties de moule de coque assemblées et cirées il est temps désormais de "lancer" la construction de la 1ère coque du JPK 10.80. Jacques Valer peaufine l'emplacement de la semelle de quille et des bols de safrans.
L'échantillonnage de coque fait lui aussi l'objet de beaucoup de calculs de la part de Jacques qui cherche toujours les meilleures combinaison entre les différentes nappes de tissus (UD, QX, BX) et les différentes âmes pour le sandwich.
Parallèlement, les modeleurs vont reprendre du service sur le mannequin de pont qui sera réalisé sur la préforme de carène retournée.
Cela assure à terme un ajustage parfait des outillages coque et pont pour optimiser sur la production à venir les plages de collage, le volume de colle utilisé et la raideur des futurs 10.80.
Sur le pont beaucoup choses se définissent à l'avance sur les plans mais c'est "en situation" et au moment de la construction de la préforme que les différents éléments prendront leur juste place après des essais à l'échelle 1 sur le mannequin lui même. Cette phase du projet est aussi très intéressante et conditionne à terme une parfaite ergonomie pour tous les programmes définis du bateau.

Un petit message de remerciement à François Robert qui nous héberge pour la construction de nos outillages en attendant que notre nouveau bâtiment de Kerhoas soit opérationnel.


Round the Island Race (Tour de l'ile de Wight pour les français) 2 juin 2013

Victoire de Louis-Marie Dusserre sur son JPK 1010 "Raging Bee"

Eh bien oui on peut dire que cette première confrontation avec "Strait Dealer"de David Franks s'est bien passée mais on les a vus à la manoeuvre, ils sont impressionnants.

On s'est donné RDV pour l'IRC National début juillet et je pense que l'on va souffrir sur les bananes... "Wait and see" comme ils disent là-bas !

En tout cas, ils sont très fairplay et David nous a invités après la course à prendre le champagne chez lui. Vraiment sympa.

Résumé de la course
On est parti avec un vent de nord nord ouest de 12-13 nds. "Strait Dealer" part à la côte de l'Ile de Wight là où le courant est le plus favorable mais nous faisons le choix de partir à l'autre bout de la ligne pour être au vent de la flotte (et il y a du monde sur l'eau!) et pour avoir un angle moins serré dans la descente du Solent pour envoyer le code 0. "Strait Dealer" passe la ligne sous  jibtop, nous sous solent médium et très vite nous déroulons notre code0.  A la sortie du Solent, le vent adonne et nous envoyons le S2. "Strait Dealer" fait de même dans la foulée. A ce moment là, le latéral entre nous s'est réduit et on est à peu prêt à égalité. Aux Needlesle, on passe dans le tableau arrière de "Strait Dealer" à presque le toucher. Le vent forcit à 20nds et refuse. les deux bateaux envoient des Asy (A5 pour nous A0 pour eux). Sous le vent de l'ile, les conditions sont très shifty (oscillations de 10°, rafales à 27nds) mais il faut rester proche du rivage pour s'abriter du courant qui est maintenant contraire. On souffre, on est sur les écoutes en permanence mais "Strait Dealer" souffre plus que nous, on les dépose petit à petit, on ne les reverra plus. Le vent ré-adonne sous Ste Catherine, et on repasse sous S2 jusqu'à Bembridge qui est marque de parcours. Ensuite et jusqu'à la ligne d'arrivée c'est du près à la côte pour s'abriter du jus.
Tout au long de la course, on passe des IRC1 partis pourtant 20 minutes avant nous : des A35, des J111, des Figaro 2... c'est la fête! On coupe la ligne une minute derrière notre ami Charon sur " Ster Wen" Sun Magic 44 barré par Christine Briand.

Bilan pour l'Abeille Enragée : 1er IRC2B, 1er IRC2 overall, 1er bateau étranger, 3ème IRC overall !!! ("Strait Dealer" fait 2 en IRC2 et 8 overall ce qui est également un super résultat)

Notez bien que Thierry LACOUR était à la barre : c'est lui le véritable artisan de notre victoire de par son coup de barre et sa science de la régate.
On est évidemment super content des choix faits tant au niveau des voiles North Sails que du bateau que l'on ne connait pourtant pas encore bien (ce n'était que notre première régate!) : si les anglais n'achètent pas de JPK après ça c'est qu'ils sont aveugles !
les équipiers de "Raging Bee"
les équipiers de "Raging Bee"

www.roundtheisland.org.uk
"Strait Dealer"
"Strait Dealer"

Cervantes Trophy ArMen Race Course de l'Ascension North Sea Race

Mai 2013

Carton plein une nouvelle fois pour les JPK ce week-end...

Cervantes Trophy
Noel Racine remporte en IRC 4 la Cervantes du programme RORC entre Cowes et le Havre.
Un parcours de portant venté que Noel maitrise à merveille avec son équipe de cowboys.
Belle navigation et gestion parfaite du bateau, Noel ne rate jamais ses rendez-vous .
Avec Noel, cela semble facile ! en fait c'est surtout très impressionnant ...

ArMen Race
En IRC 3, le podium de l'Armen Race "équipage" est 100 % JPK 1010.
"Swinhoe" de philippe Vicariot (vainqueur solo de la dernière Transquadra)  l'emporte devant "Cocody" de Richard Fromentin et  "Alkaïd 3" de Gérard Quénot (vainqueur double de la dernière TSQ).
De la brise soutenue tout le WE avec un parcours complet entre la Trinité, Groix et l'île d'Yeu.
Du près, du reaching et du portant pour un parcours vraiment complet où Richard Fromentin perd toutes ses chances face à "Swinhoé" lorsqu'il éclate son spi lourd juste avant la descente sur l'île d'Yeu à 110 ° du vent.
En IRC 3 "double", le score est lui aussi très flatteur avec  3 JPK 1010 dans les 5 premiers même si "Xanlite" de Patrick Chombard et Benoit Lenglet doit s'incliner pour la gagne devant le très expérimenté Patrice Carpentier.
 "Léon" et "Mary" complètent ce beau tir groupé dans le Top 5 ce qui est très encourageant pour une 1ère expérience en double sur le bateau pour
Jacques et Bertrand Pelletier ainsi que pour Christophe Waubant et François Moriceau.

Course de l'Acension
Comme l'an dernier, "Cavok" le JPK 960 de Patrick et Anne Farcy a dominé
outrageusement en remportant 5 des 6 manches courues.
C'est bien connu, le JPK 960 est un fabuleux bateau de brise et au delà du grand talent reconnu de Patrick et Anne, il est intéressant de voir la marge de progression d'un bateau optimisé année après année pour ajouter chaque saison un petit plus de performance.
La Duo Atlantique promet d'être très disputée cette année avec le choc
des anciens contre les nouveaux ...

North Sea Race
"Wasabi" le JPK 1010 de Vincent Willmart remporte dans sa classe la North
Sea Race.
A venir le compte rendu de cette prestigieuse épreuve de 210 milles.









"Wasabi" le JPK 1010 de Vincent Willmart
"Wasabi" le JPK 1010 de Vincent Willmart


Début de saison 2013 exceptionnel pour le JPK 1010

SPI, SNIM, RORC Easter Challenge

1er Spi Ouest France "Léon" du chantier JPK
1er SNIM "Zulu"de François Alicot
1er RORC Easter challenge (UK) "Strait Dealer" de David Franks

"Zulu"
"Zulu"
SNIM
Bravo à François Alicot et toute son équipe pur cette belle et nette victoire. Après une année de prise en main de "Zulu" son JPK 1010 et des résultats déjà excellents en 2012, François démarre  sa saison 2013 en fanfare.


RORC Easter Challenge
7 manches gagnées sur 7 courues, "Strait Dealer" le 1010 de David Franks mené par Graham Sunderland et une équipe de champions  n'a pas fait de détail sur sa 1ère course de saison.
La concurrence est prévenue, "Strait Dealer" va vite, très vite et son appétit de victoire féroce...

Document à télécharger :
     [pdf] 2013 RORC Easter Challenge IRC3 (374,84 ko)
"Strait Dealer"
"Strait Dealer"
"Strait Dealer"
"Strait Dealer"


"Léon" le JPK 1010 "chantier" remporte le Spi Ouest France 2013

Cette année le chantier JPK pouvait déjà être fier d'avoir en IRC 3 plus de 40 % de la flotte des bateaux inscrits avec sur les 53 engagés 13 JPK 1010 et 8 JPK 960 !

Vent glacial entre 15 et 30 nds d'est, il fallait être motivé le matin pour se lever et rejoindre la ligne de départ;

les équipiers de "Léon"
les équipiers de "Léon"
De fait, toutes les manches ont été remportées en temps réel par un JPK 1010 avec souvent des doublés.
La concurrence s'est pourtant bien battue avec l'inoxydable "Charrette" le fameux Sun Odyssée 40 de Frédéric Bourdereau qui sans gagner de manche est toujours resté menaçant jusqu'à la dernière manche.
Daniel Andrieu également sur "Cifraline" s'est lui aussi montré "coriace" et toujours dangereux comme à son habitude.
Les autres 1010 ont été moins réguliers ou chanceux pour gagner .
"Mary" de Christophe Waubant et François Moriceaux aurait pu,au regard de sa vitesse, jouer les 1er rôles sans un début de championnat cumulant un DNC et un OCS .
Noel Racine sur "Foggy Dew" venait avec l'ambition de gagner et sa démonstration sur la dernière manche prouve que ce spi venté aurait pû être le sien…
Gérard Quénot sur "Nauti stock" , vainqueur de la dernière Transquadra en double s'est lui aussi montré redoutable dès la 1ere manche qu"il remporte haut la main. Nous garderons aussi en mémoire son spectaculaire "vrac" sous spi dans la dernière descente…

Au classement général 3 JPK 1010 figurent dans le top 5 ce qui réjouit notre architecte malicieux Jacques Valer.

Concernant la victoire, sur "Léon", l'équipage composé de 4 gars du chantier (Jean-Mich, Kévin, Alex et JP), de Benoit Champanac à la barre, de Xavier Dhennin (GV) , Jean-Michel Lucas à l'embraque (remplaçant de l'autre jean-Mich) et de Jean-Louis (N°1) a sans doute mieux déjoué les pièges en restant régulier aux avants postes grâce à une très bonne vitesse et une gestion "raisonnable" dans les options comme dans les manœuvres.

Une grosse frayeur cependant sur la dernière manche avec, au départ, un X 362 qui vient nous "écraser" en dépit des règles et nous coince pendant de longues minutes.
Course poursuite et une dernière manche "dans la,douleur" pour sauver notre place au général comme quoi rien n'est jamais gagné d'avance …

En IRC2, Didier Gaudoux termine 2ème derrière le prototype de Sam Marsaudon. son JPK 110 "Lannael" remporte plusieurs manches et semble avoir impressionné par sa vitesse.

L'an prochain, le nouveau JPK 1080 tentera de bousculer la hierarchie en place...

video Spi Ouest

Pour 2013, Jean-Pierre Kelbert et toute l'équipe JPK vous souhaitent

DU VENT, DES RÉGATES, DES VOYAGES, DU PLAISIR

voeux_2013_jpk.jpg

PROJET 2014 : JPK 10.80

Un concentré d'expérience

Performance
Polyvalence
Sensations

1080.jpg
Le JPK 10.80 dessiné par Jacques Valer vient compléter le JPK 1010 dans notre gamme de Racer IRC
Document à télécharger :
     [pdf] plaquette JPK 10.80 (1,02 Mo)

JPK 38 FC

Elu bateau de l'année 2013 par Voile Magazine

Et le vainqueur est… le JPK 38 !

Chaude ambiance ce midi sur le stand Voile Magazine où avait lieu la traditionnelle remise des prix de l’élection du Voilier de l’année 2013. Le vainqueur était déjà connu et les familiers de ce blog ont déjà eu l’occasion de l’admirer sous voiles : le JPK 38 FC a rallié la majorité des suffrages du jury lors des tests sous voiles réalisés dans des conditions particulièrement ventées…
Et Jean-Pierre Kelbert, le patron de JPK Composites, pouvait s’emparer du trophée qui restera sous sa garde pendant un an, au moins jusqu’au prochain salon nautique. Une belle barre en composite qui pourrait bien trouver sa place dans le cockpit du futur JPK 1080… Nous ne sommes pas sûr que le 1080 sera à l’eau à temps, mais si c’est le cas le futur régatier aura toute sa place à l’élection du prochain Voilier de l’année.
bache02.jpg

Document à télécharger :
     [pdf] Voile Magazine - décembre 2012 (8,12 Mo)
couverture Voile Mag
couverture Voile Mag

Page(s):  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24 

© Azimut Communication - création sites internet & bornes interactives
mentions légales